> Beverley Bie Brahic

Beverley Bie Brahic

By | 2018-01-20T18:19:52+00:00 1 octobre 2017|Categories: Essais & Chroniques|

Auteure canadienne, vivant entre Paris et Palo Alto, en Californie, Beverley Bie Brahic est aussi traductrice de  Francis Ponge, Yves Bonnefoy, Hélène Cixous et Jacques Derrida. Elle a reçu le prix Scott Moncrief en 2013 pour sa traduction : Guillaume Apollinaire, The Little Auto. Son recueil de poèmes White Sheets a été sélectionné en   2012 par le Forward Prize et Hunting the Boar (2016) fait partie des Poetry Book Society Recommendations. Recours au Poème vous propose 4 textes qui donnent une idée de son univers à l’ironie tendre, marqué par la poésie du quotidien et le sentiment du vide.

 

 

*

mm

Marilyne Bertoncini

Marilyne Bertoncini, cores­pon­sable de la revue Recours au Poème, doc­teur en Littérature, spé­cia­liste de Jean Giono, col­la­bore avec des artistes, vit, écrit et tra­duit.
Ses textes et pho­tos paraissent dans diverses revues fran­çaises et inter­na­tio­nales, et sur son blog mino​tau​ra​.unblog​.fr.

Ses tra­duc­tions de poètes anglais et aus­tra­liens et son recueil, Labyrinthe des Nuits, sont parus chez Recours au Poème édi­teurs, comme sa tra­duc­tion des poèmes de Ming Di, Livre des 7 Vies, et Histoire de Famille, illus­trés par Wanda Mihuleac, aux édi­tions Transignum en mars 2015.

Une pre­mière ver­sion de La Dernière Oeuvre de Phidias est parue en 2016 chez Encres Vives.

Dernières publications

  • Æncre de Chine, livre ardoise avec Wanda Mihuleac, édi­tions Transignum, 2016
  • La Dernière œuvre de Phidias, sui­vi de L’Invention de l’absence, Jacques André édi­teur, 2017
  • Aeonde, La Porte, 2017,
  • Le Silence tinte comme l’angélus d’un vil­lage englou­ti, édi­tions Imprévues, 2017

Beverley Bie Brahic

By | 2018-01-20T18:19:52+00:00 17 septembre 2017|Categories: Blog|

Beverley Bie Brahic’s col­lec­tion, White Sheets, was short­lis­ted for the 2012 Forward Prize ; Hunting the Boar (2016) is a Poetry Book Society Recommendation, and her trans­la­tion, Guillaume Apollinaire, The Little Auto, won the 2013 Scott Moncrieff Prize.

She has also trans­la­ted Francis Ponge, Yves Bonnefoy, Hélène Cixous and Jacques Derrida. A Canadian, she lives in Paris and Palo Alto, California.

web­site : bever​ley​bie​bra​hic​.com