> Cairn de Gavrinis

Cairn de Gavrinis

By | 2018-01-23T01:23:33+00:00 21 avril 2014|Categories: Blog|

 

La pierre a bu
comme une source éteinte
le scin­tille­ment des ombres

Il y a alors une pesan­teur
légère
déli­vrée des inquié­tudes

prise entre l’homme
et la mémoire de l’homme.

*

L’étincelle et l’ombre ancienne
échangent leurs hori­zons
plus vaga­bonds que les sai­sons

J’écoute le fré­mis­se­ment
éphé­mère
qui nous sert de des­tin.

*

La matrice de pierre
confiée  aux pul­sa­tions de l’origine
retrouve son som­meil natal

Les ondes lentes
ouvrent en moi
ciel et terre.

*

Les ondes se res­serrent
et divergent
en infi­nies varia­tions
fili­gra­nées de spires

comme un monde
qui se dilate.

*

La pul­sa­tion du flux et du reflux
fait jaillir le mag­ma géni­tal
qui anime toute nais­sance

Les échos concen­triques
qui naissent de nos cendres
ruis­sellent.

*

La pal­pi­ta­tion
infuse
des pro­ces­sions vola­tiles
qui font trem­bler les ondes

En mou­rant
elles se renou­vellent
pour des ren­dez-vous
deve­nus illi­sibles à notre mémoire.

*

Le monde
semble se clore

refluer
vers la mémoire

afin que sur­gisse
ce qui ne peut s’effacer.

 

 

 

Gavrinis est une île du golfe du Morbihan, au large de Larmor-Baden. Son cairn datant du néo­li­thique com­porte 29 dalles dont 23 sont  remar­qua­ble­ment gra­vées sur toute leur sur­face.

Extrait de Un monde de pierres
(édi­tions Blanc Silex, Prix poé­sie des Ecrivains Bretons 2002, épui­sé)