> Papillons de nuit

Papillons de nuit

By | 2018-01-22T07:16:16+00:00 3 novembre 2012|Categories: Blog|

 

Papillons de nuit, oiseaux de nuit, pen­sées de nuit
à la fron­tière entre le som­meil et la veille,
entre l’audible et l’inaudible.
Tu marches comme un autre, sem­blable à toi
et dif­fé­rent,
ton grand, doux et gris
sosie, demi-som­meil
sur la corde raide, le silence
grand ouvert de part et d’autre.

 

Et tou­jours tu tombes, mais tou­jours
tu t’endors avant
de tou­cher le fond de ce silence.
Sans voir cette autre terre
obs­cure
l’herbe les arbres le soleil
sous les vagues.
Sommeil aus­si est un mot
trop ancien et trop grand.
Mais il n’y en a pas d’autre.
Le cœur ne joue pas,
ne suit pas les pen­sées.
Il se reflète dans l’eau
à gauche du pont à côté de la vieille lune
et bat dou­ce­ment
presque inau­dible
der­rière le rideau tis­sé
avec les bruits et le silence de la nuit.

 

 

Extraits de Öölinnud – öömõt­ted [Oiseaux de nuit – pen­sées de nuit] (1998).
Traduit de l’estonien par Antoine Chalvin.