> Petite suite

Petite suite

By | 2018-01-23T16:26:22+00:00 23 octobre 2014|Categories: Blog|

 

Un récit pré­cède

je prends le mot en marche
la parole coule
dans le bief

je vois clair
le lent tra­vail com­mence

poi­gnée d’air
par poi­gnée d’air

 

 

 

 

 

Terre à nul soleil
Dévastée d’avenir
terre à peine
de ten­dresses déchi­rées
de houle

aux lèvres immo­biles

redire encore
redire à peine

terre per­due

mais rien d’autre ne sou­rit

 

 

 

 

 

Je marche
les mots s’allègent
et dis­pa­raissent

du fond de la mémoire
un oiseau chante

sa voix m’entoure
si mince
qui me sai­sit

écou­ter
c’est enfin dire

 

 

 

 

 

Tout un réel fen­du
ajus­tant l’espérance

les mots com­plices
en retour
vont
à voix basse

et tirent

tout un visage
de mémoire
de buée

à nou­veau
dans le plein

 

 

 

 

Dans l’impasse
au som­met

une ombre à plat
blanche
en un car­ré de soleil

blanc
fait table rase

 

 

 

 

L’ombre des visages
que je dénoue
celle des mots

la neige encore
à tirer
la cloche des éga­rés

à rin­cer
la corde des pen­dus

sous
une haleine de sang

 

 

 

 

 

Demain
comme aujourd’hui

le même pain blanc
le même bol d’eau

que la voix
défi­gure

 

 

 

 

 

Simple peau
ten­due sur la mort
comme un ajour­ne­ment

pour toi
je l’étire un peu
si peu

que je me tais

 

 

 

 

L’ombre gran­dit
seule
il n’y a per­sonne

le cri sans obs­tacle
tourne court

et revient
dans son opa­ci­té
le jour est trans­pa­rent

la paume offerte

 

 

 

 

Petite suite
comme un coup de dé
un tré­pas

ici
ne me connait pas
ici entre moi et non moi

déli­vré de l’espérance
la parole se ren­verse

tout à renaître