Tomaž Šalamun

Tomaž Šalamun, poète slovène, né en 1941 à Zagreb en Croatie, est considéré comme l'un des grands poètes de l'Europe centrale après la Deuxième guerre mondiale, et en Slovénie, ainsi que plus largement dans les pays de l’ex-Yougoslavie, comme l’un des pères de la poésie moderniste et avant-gardiste. Ses livres ont paru dans plus de vingt langues mondiales, le plus grand nombre en Allemagne (huit) et aux Etats-Unis (dix) où il enseigne aussi en tant que professeur invité aux ateliers d’écriture des universités d’Alabama, de Massachusetts, de Pittsburgh, d’Austin (Michener Center for Writers) et de Richmond. Il a reçu plusieurs prix de la poésie, dont Le Prix Pushcart, Le Prix Altamarea (Trieste, 2003), Le Prix Européen (Münster, Allemagne, 2007), la Couronne d'Or du Festival International de Struga (Macédoine, 2009). Il a été invité à de nombreuses résidences d’écriture, dont Yaddo, Civitella Ranieri, Saint-Nazaire, Recollettes, Passaporta, Berlin, Vence, et d’autres. Il est l'auteur de 40 recueils de poésie en slovène, parmi les plus récents: Sinji stolp (La Tour bleue, 2007, Prix Jenko), Njanja me do nikoder obišče kot riba (Njanja me rend visite de nulle part en tant que poisson, 2008), Letni čas (La saison, 2010), Kdaj (Quand, 2011), Opera buffa (2011) et a reçu de nombreux prix littéraires en Slovénie. Il est membre de l’Académie Slovène des Sciences et des Arts.