C’est avec beau­coup de plai­sir que la rédac­tion apprend l’attribution du prix spé­cial  Ossi di Sepia, pour sa XXVème édi­tion, dans la caté­go­rie “meilleur auteur étran­ger résident hors d’Italie” à Gili Haimovich, pour ses poèmes tra­duits en ita­lien par Nicola Verderame, Università degli Studi di Napoli “L’Orientale” .

 

La céré­mo­nie de remise du prix orga­ni­sé par la ville d’ARMA DI TAGGIA  aura lieu le same­di 2 février, à 17 h., à la vil­la Boselli, à Arma di Taggia.

La lau­réate, Gili Haimovich,  a été publiée plu­sieurs fois sur nos pages, en anglais et dans une tra­duc­tion en fran­çais de Marilyne Bertoncini  et Sabine Huynh : 

l’entretien qu’elle nous avait accor­dé et ses poèmes sont acces­sibles en sui­vant les liens indi­qués sur la page sui­vante : https://​www​.recour​sau​poeme​.fr/​?​s​=​g​i​l​i​+​h​a​i​m​o​v​ich

On peut aus­si l’écouter lire en hébreu  le poème “Lines” sur notre page sound­cloud : https://​sound​cloud​.com/​r​e​c​o​u​r​s​-​a​u​-​p​o​e​m​e​/​l​i​n​e​s​-​i​n​-​h​e​b​r​e​w​-​b​y​-​g​i​l​i​-​h​a​i​m​o​v​ich

Note”, que nous avions tra­duit en fran­çais, fait par­tie de la sélec­tion pri­mée :

 

Note

You’re my wall,

you’re my Wailing Wall,

not the one in Jerusalem, but here in our home,

built on my heart.

This is the hap­pi­ness you’re capable of brin­ging me,

being a place to cry.

This poem is a note

I’m hiding inside you,

plea­ding to have more than you

to be fami­liar with.

This poem is a prayer

that the note will be found and heard

by someone other than your­self.

 

 

 

Un Petit mot

 

Tu es mon mur,

mon Mur des Lamentations,

pas celui de Jérusalem, mais ici à la mai­son,

bâti sur mon coeur.

Voici le bon­heur que tu peux me pro­cu­rer,

être un lieu de larmes.

Ce poème est un petit mot

que je cache en toi,

priant d’obtenir plus que toi

à connaître.

Ce poème est une prière

pour que trouve et entende ce mot

quelqu’un d’autre que toi.

 

(Traduction Marilyne Bertoncini)

.
.
.
.
.
.
.