Le poète Philippe Mac Leod  est entré en soins pal­lia­tifs à l’hôpital de Guingamp. C’est avec émo­tion que nous accom­pa­gnons le plus modes­te­ment et res­pec­tueu­se­ment pos­sible son départ.

Pierre Tanguy lui rend hom­mage dans un article consa­cré à ses deux der­niers livres : Supplique du vivant et Variations sur le silence que nous publions ici. Toute l’équipe de Recours au Poème par­tage son émo­tion et sa peine.