> Prix Mallarmé 2017 attribué à Philippe Mathy pour Veilleurs d’instants

Prix Mallarmé 2017 attribué à Philippe Mathy pour Veilleurs d’instants

Par | 2018-01-11T12:05:28+00:00 20 novembre 2017|Catégories : Actualités|

Le Prix Mallarmé a été remis le dimanche 12 novembre 2017, lors de la Foire du livre de Brive, par Linda Maria Baros, rap­por­teur géné­ral de l’Académie, et Christophe Patier, pre­mier adjoint au Maire de Brive. Il a été décer­né à Philippe Mathy pour le recueil Veilleur d’instants paru aux Éditions L’herbe qui tremble.

Philippe Mathy, le lauréat

Philippe Mathy est né en 1956 au Congo, mais vit en Belgique depuis 1960. Tout en ensei­gnant la lit­té­ra­ture au Collège Notre-Dame de Tournai, il se consacre à l’écriture et dirige, de 1987 à 2005, Le front aux vitres, gale­rie d’art qui orga­nise régu­liè­re­ment des ren­contres poé­tiques. En 2011, il rejoint le comi­té de rédac­tion du Journal des Poètes, dont il est, à pré­sent, rédac­teur en chef. Philippe Mathy a publié une quin­zaine de recueils de poèmes, par­mi les­quels figurent notam­ment : Promesse d’île (Maison inter­na­tio­nale de la poé­sie, 1980), L’atelier des sai­sons (Cheyne, 1992, rééd. 1999), Monter au monde (Rougerie, 1994), Une eau simple (Le Taillis Pré, 2005), Un automne au creux des bras (L’herbe qui tremble, 2009) et Sous la robe des sai­sons (L’herbe qui tremble, 2013).

Philippe Mathy, Veilleurs d'instants, Editions l'herbe qui tremble Peintures de Pascale Nectoux Format 19,5x14cm 144 pages Prix 16€

Philippe Mathy, Veilleurs d’instants, Éditions L’herbe qui tremble

Peintures de Pascale Nectoux
Format 19,5x14cm
144 pages Prix 16€

Veilleur d’instants, L’herbe qui tremble, 2017

Veilleur d’instants retrace le che­mi­ne­ment du poète de l’obscurité à la lumière, lumière qui relie « comme un pont » les rives de la Loire, rivière qu’il affec­tionne tout par­ti­cu­liè­re­ment, ou bien autres ver­sants, les­quelles, loin du monde visible, s’érigent dans l’âme. Pour « repous­ser la nuit » et ses « moments pré­caires » ou son « silence » qui « fouette [l]es sou­ve­nirs », il invite ses lec­teurs, dans une veine néo-lyrique, à réen­chan­ter l’être-au-monde, ses « petits riens » qui, si l’on écoute bien, font réson­ner « la voix basse du bon­heur ». La poé­sie de Philippe Mathy est comme l’eau d’une rivière qui change même les roches les plus tran­chantes, à force de cou­ler et de les cares­ser, en pierres polies, seule­ment écla­tantes.

Son recueil est à l’honneur ce mois-ci sur notre site.

Stéphane Mallarmé

Stéphane Mallarmé

Le Prix Mallarmé

Le Prix Mallarmé, l’une des plus anciennes et des plus pres­ti­gieuses dis­tinc­tions poé­tiques, récom­pense un poète d’expression fran­çaise pour un recueil de poèmes ou pour l’ensemble de son œuvre. Présidé par Sylvestre Clancier, le jury est consti­tué de l’ensemble des membres de l’Académie (trente membres). Le Prix est géné­reu­se­ment doté par la ville de Brive, qui offre éga­le­ment au lau­réat une rési­dence poé­tique d’un mois.

X