> Georges de Rivas
mm

À propos de Georges de Rivas

Georges de Rivas est né dans une famille d’origine andalouse. Ses deux langues maternelles sont l’espagnol et le français. Son œuvre s’inscrit dans le sillage du lyrisme épique habité par  le thème de l’exil et le souci d’une poésie de l’élévation voire de la révélation.

Il a publié : «  La Rose circumpolaire » « Jubilé de l’Exil » «  Ce que la Colombe dit à la Rose » « Orphée au rivage d’Evros » aux éditions du petit Véhicule en 2017- 173 pages. qui fait l’objet d’un projet d’Opéra. Chez le même éditeur il a exprimé sa vision de la poésie dans la  Revue Chiendents n° 72 .

Un Essai sur la poésie : «  La Poésie au péril de l’Oubli » a été publié en 2014 aux éditions de L’Harmattan. Le sous-titre de l’Essai est le suivant : « Neuf poètes levés dans la poussière d’or de la Nuit » . Le poète évoque dans cet Essai les grandes figures de la poésie universelle Hölderlin, Novalis, Hugo, Baudelaire, Rimbaud, Mallarmé, Saint-John Perse, René Char et Salah Stétié.

Invité spécial au Festival de poésie «  Letras en La Mar » Puerto-Vllarta ( Mexique) en 2017 il a reçu la plus haute distinction de l’ événement -El Caracol de Plata – L’escargot d’Argent-  Le mystère orphique est sa source d’inspiration et sa Conférence inaugurale était intitulée :

« Orphée au rivage de l’Hèbre ou le mystère de l’échophanie »

Invité par l’Université de Saint-Denis de la Réunion pour le Bicentenaire de la naissance du poète Leconte de Lisle, il a donné ce 9 février une Conférence intitulée :« Leconte de Lisle dans son rapport à Orphée »

Sous-titre   « Le chant qui n’étant pas est toujours entendu ». ( extrait du poème Khiron de Leconte de Lisle.

Il est aussi l’initiateur du Printemps des poètes -Festival international Poésie-Monde qui se déroule chaque année au Château de Solliès-Pont dans Le Var.

X