mm

À propos de Jean-Marcel Morlat

Jean-Marcel Morlat est né à Paris en 1970 et a vécu une vie de voyages en tant qu’enseignant (États-Unis, Japon, Turquie, Tanzanie, Angleterre et Émirats Arabes Unis). Il réside actuellement au Québec. Il a publié une première traduction en 2016 : Philippe Wamba, Parenté : l’Odyssée d’une famille en Afrique et en Amérique (2016, Paris, L’Harmattan) et a publié des nouvelles et poèmes en traduction au Québec, en France et en Belgique (X Y Z : la revue de la nouvelle, Les Ecrits, Traversées, Revue Rue saint Ambroise, Revue Phoenix, L’Ampoule). Il a également traduit La maison de poupée, une nouvelle de Katherine Mansfield, parue dans Les meilleures nouvelles de Katherine Mansfield (Editions Rue saint Ambroise, Paris, 2019). Les 5 textes La dernière chanson de Stan (« Stan’s Last Song »), Ainsi allait la vie («The way Things Were »), Les Brûlis (« The Burnt Woods»), Années cinquante (« Fifties ») et La loi de l’océan (« The Law of the Ocean ») sont tirés du recueil Hard Light (Brick Books, 1998).
Aller en haut