Accueil> Lydia Padellec
mm

À propos de Lydia Padellec

Lydia Padellec est née à Paris en 1976. Poète et plasticienne, elle a créé les éditions de la Lune bleue (2010-2018) et organise en Bretagne depuis 2015 le Festival Trouées poétiques. En 2001, elle découvre le haïku à travers l’œuvre des grands maîtres japonais. Elle a pratiqué chaque mois le kukaï de Paris, mené par Daniel Py (2007-2013) et lance en 2014 son propre kukaï à Port-Louis en Bretagne. Elle participe depuis 2008 au Festival Francophone de Haïku (Montréal, 2008 ; Lyon, 2010, Martigues, 2012, Vannes 2014, Québec 2016). Lors du Printemps des poètes 2010, elle a créé un spectacle « Sur les lèvres rouges des Saisons » autour des formes poétiques japonaises, accompagnée de musiciens. Ce spectacle est devenu un livre édité par l'Amandier en 2012, réédité en 2019 par Unicité, qui réunit pour la première fois le haïku, le tanka et le haïbun. Elle anime des ateliers depuis 2004 auprès de différents publics (écoles, médiathèques, musée Albert-Kahn…). De janvier à juin 2019, dans le cadre du programme de résidences d'écrivains en Ile-de-France, elle est en résidence au Pôle culturel-Médiathèque de Rambouillet pour un projet autour du conte-haïbun intitulé Haïjin. Elle écrit aussi des poèmes en vers libres, des poèmes en prose, récits et nouvelles. Publiée en France et à l’étranger depuis 1999 dans une cinquantaine d’anthologies et de revues, ses poèmes et haïkus sont traduits dans plusieurs langues dont l’anglais et le japonais. Elle traduit elle-même les poèmes de Christina Rossetti (1830-1894) dont Recours au Poème a publié les premiers essais en 2013. Elle a initié et dirigé quatre anthologies : Voyage au bout des doigts (coédition Plébiscite et la Lune bleue, 2012), D’une fleur à l’autre – 10 Haïjins nés à partir de 1970 (Editions de la Lune bleue, 2012), Ce que la Lune dit au jour – 13 poètes québécoises (Editions de la Lune bleue, 2016), DUOS, 118 jeunes poètes de langue française, né(e)s à partir de 1970 (Bacchanales 59, 2018). Elle travaille également avec des plasticiens (livres d’artistes, livres pauvres) et des musiciens. Prix Xavier Grall en mars 2017 pour l’ensemble de son œuvre et pour son engagement en poésie. Ses recueils : • Mémoires d’une enfant dérangée, éditions Lunatique, 2020 • Sur les lèvres rouges des Saisons – Les métropolitains, éditions unicité, 2019 • Cicatrice de l’Avant-jour, éditions Al Manar, juin 2018 (Prix SQY des Collégiens 2019) • Les abeilles ne chantent pas la nuit, La Porte, 2017 • Mélancolie des embruns, éditions Al Manar, 2016 • Sur la trace du vent, Chiendents n°108, éditions du Petit Véhicule, 2016 • Poètes – une anthologie particulière, éditions Henry, 2015 (Bourse du CNL) • Quelque part au milieu de la pellicule, La Porte, 2015 • Un doigt sur les lèvres, éditions Unicité, 2014 (haïku) • Et la poussière tremble comme une petite fille, La Porte, 2014 • Entre l’herbe et son ombre, éditions Henry, 2014 (Prix Trouvères des Lycéens 2014) • Et ce n’est pas la nuit, éditions Henry « La main au poète », 2013 • Sur les lèvres rouges des Saisons, éditions de l’Amandier, 2012 épuisé • La mésange sans tête, éditions Eclats d’encre, 2012 • La maison morcelée, éditions Le bruit des autres, 2011 (Prix PoésYvelines des Collégiens 2013) Blog personnel : http://surlatraceduvent.blogspot.com/ Site de la Lune bleue : http://www.editionslalunebleue.fr/ Blog des Trouées poétiques : http://lestroueespoetiques.blogspot.com/ Photo ©Jean Rio