Accueil> Marie-Hélène Prouteau
mm

À propos de Marie-Hélène Prouteau

Marie-Hélène Prouteau est née à Brest et vit à Nantes. Agrégée de lettres. titulaire d’un DEA de littérature contemporaine, elle a enseigné vingt ans les lettres en prépas scientifiques. Elle recherche l’échange avec des créateurs venus d’ailleurs (D.Baranov, « Les Allumées de Pétersbourg ») ou de sensibilités artistiques différentes (plasticiens tels Olga Boldyreff, Michel Remaud, Isthme-Isabelle Thomas).Elle a animé des rencontres « Hauts lieux de l’imaginaire entre Bretagne et Loire chez Julien Gracq », participé aux « Rencontres de Sophie-Philosophia » sur les Autres et également sur Guerre et paix. Ses premiers textes portent sur la situation des femmes puis sur Marguerite Yourcenar. Elle a publié des études littéraires (éditions Ellipses, SIEY), trois romans, des poèmes et des ouvrages de prose poétique. Elle écrit dans Terres de femmes, Terre à ciel, Recours au poème, La pierre et le sel et Ce qui reste, Poezibao, À la littérature, Place de la Sorbonne, Europe. Son livre La Petite plage (La Part Commune) est chroniqué sur Recours au poème par Pierre Tanguy. Elle a participé à des livres pauvres avec la poète et collagiste Ghislaine Lejard. Son écriture littéraire entre souvent en correspondance avec le regard des peintres, notamment G. de La Tour, W.Turner, R.Bresdin, Gauguin. Son dernier livre Madeleine Bernard, la Songeuse de l’invisible est une biographie littéraire de la sœur du peintre Émile Bernard, éditions Hermann. BIBLIOGRAPHIE LES BLESSURES FOSSILES, La Part Commune, 2008 LES BALCONS DE LA LOIRE, La Part commune, 2012. L’ENFANT DES VAGUES, Apogée, 2014. LA PETITE PLAGE proses, La Part Commune, 2015. NOSTALGIE BLANCHE, livre d’artiste avec Michel Remaud, Izella éditions, 2016. LA VILLE AUX MAISONS QUI PENCHENT, La Chambre d’échos, 2017. LE CŒUR EST UNE PLACE FORTE, La Part Commune, 2019. LA VIBRATION DU MONDE poèmes avec l’artiste Isthme, mars 2021 éditions du Quatre. MADELEINE BERNARD, LA SONGEUSE DE L’INVISIBLE, mars 2021, éditions Hermann.

Ses publications dans la revue

Aller en haut