> Francis Combes

Francis Combes

Par | 2018-05-23T18:58:35+00:00 6 mars 2014|Catégories : Blog|

Francis Combes est né le 31 mai 1953, à Marvejols, en Lozère (France).

Il est diplô­mé de Sciences Po (1974) et a fait des études de langues orien­tales (russe, chi­nois et hon­grois).

De 1981 à 1992, il est direc­teur lit­té­raire des édi­tions Messidor et l’un des res­pon­sables de la revue Europe. Il a par­ti­ci­pé aux comi­tés de rédac­tion d’Europe, Aujourd’hui poème et Commune.

En 1993, avec un col­lec­tif d’écrivains, il fonde les édi­tions Le Temps des Cerises, dont il est le direc­teur depuis. Cette mai­son d’édition publie cin­quante livres par an dont un tiers de poé­sie.

Engagé dans la défense de l’édition indé­pen­dante, il est l’un des fon­da­teurs (en 2003) de l’Association L’Autre Livre dont il a assu­mé la pré­si­dence jusqu’en février 2012 et qui fédère un peu plus d’une cen­taine d’éditeurs indé­pen­dants.

Poète, il a publié une quin­zaine de recueils. Ainsi que des antho­lo­gies et quelques ouvrages de prose.

Certains de ses poèmes ont été tra­duits dans diverses langues (arabe, anglais, alle­mand, ita­lien, tchèque, por­tu­gais et espa­gnol…).

Son pre­mier livre, Apprentis du prin­temps, a été édi­té en arabe en Algérie (deux édi­tions) dans une tra­duc­tion de Tahar Ouettar et son récent recueil, Cause com­mune, a été édi­té en Angleterre, dans une tra­duc­tion d’Alan Dent (Common cause, Smokestack, 2010).

Il a publié deux romans (Bal mas­qué sur mini­tel et La Romance de Marc et Leïla) ; un livre d’entretiens avec un phi­lo­sophe (Conversation avec Henri Lefebvre) ; plu­sieurs antho­lo­gies (Les plus beaux poèmes pour la paix, Cent-un poèmes contre le racisme, Cent un poèmes d’amour, La poé­sie est dans la rue…)

Ses der­niers recueils publiés, en 2011, sont « Le Vin des hiron­delles » (édi­tion du Petit Pavé), « L’Aubépine, cent-un son­net pour un amour fron­deur » (édi­tion Le Préau des col­lines), « Poèmes du Nouveau monde » (Ecrits des Forges /​ Québec) et La Barque du pêcheur (édi­tions Al Manar, 20912).

Pendant quinze ans, il a été, avec le poète Gérard Cartier, à l’initiative de la cam­pagne d’affichages poé­tiques dans le métro pari­sien.

Il a tra­vaillé avec des musi­ciens (notam­ment le com­po­si­teur chi­lien Sergio Ortega) et écrit des chan­sons et des livrets d’opéra ou de pièces musi­cales qui ont été por­tés à la scène.

Il a tra­duit en fran­çais Maïakovski, Heine, Brecht, Attila Jozsef, le poète amé­ri­cain Jack Hirschman…. Et adap­tés des poètes de dif­fé­rents pays (tchèques, espa­gnols, per­sans…)

Il par­ti­cipe fré­quem­ment à des lec­tures et est invi­té dans dif­fé­rents fes­ti­vals (Lodève, Trois Rivières au Québec, San Francisco, Montréal, Sarajevo, Struga, Naples…)

En décembre 2011, il a été nom­mé direc­teur du Festival inter­na­tio­nal de Poésie en Val-de-Marne. 

X