Au coeur des ren­contres poé­tiques de Solliès-Pont, les 23 et 24 mars 2019,  le dia­logue per­ma­nent entre Orphée et Eurydice, liés l’un à l’autre comme la parole au silence, notam­ment dans l’ouvrage de Georges de Rivas, ini­tia­teur de ces ren­contres, qui décrit Eurydice comme « la source d’eaux vives d’où jaillit le poème aiman­té par sa Présence-Absence”. 
Muse de la poé­sie orphique, Eurydice sort de son silence et s’adresse à Orphée reve­nu sur terre depuis l’au-delà où elle séjourne. Comme l’augure l’une des accep­tions éty­mo­lo­giques de son nom, « Grande Justice », son appa­ri­tion ne peut avoir lieu qu’en une fin des temps – l’Apocalypse qui ver­rait la trans­fi­gu­ra­tion de l’Histoire, ou ce pur ins­tant d’éternité, petite apo­ca­lypse et révé­la­tion dans la foudre enchan­tée du poème.

Souffle éthé­ré du silence d’où naît la poé­sie, la Beauté Eurydice s’accorde à la parole de René Char :

 c’est le ciel qui a don­né le der­nier mot, mais il le dit à voix si basse que nul ne l’entend. 
 

Poésie, la vie future à l’intérieur de l’Homme requa­li­fié. »

C’est autour de cette  riche thé­ma­tique que se déroule le  Printemps des poètes au Château de Solliès-Pont . Vingt deux poètes  sont invi­tés (le pro­gramme com­plet est à lire dans l’agenda de Recours au Poème :

 https://​www​.recour​sau​poeme​.fr/​a​g​e​n​d​a​/​a​u​t​o​u​r​-​d​e​u​r​y​d​i​ce/

Le Dimanche 24 mars 2019 de 10hà 12h, une table ronde sera consa­crée à « La Beauté Eurydice ou La Voix du Silence » Animés par Marilyne Bertoncini, dont l’Eurydice retrou­vée, dans la mytho­lo­gie sin­gu­lière dont témoigne son der­nier livre, Sable, répond à celle de Georges de Rivas, ces échanges feront dia­lo­guer Anny Pelouze, qui par­le­ra d’ini­tia­tion et trans­gres­sion,  Patrick Quillier, qui abor­de­ra le thème de la cata­base, la des­cente aux enfers, et Georges de Rivas. Ces échanges seront sui­vis d’une lec­ture de poèmes avec Gilles Desnots  et André Ughetto .

Du lyrisme ful­gu­rant au lyrisme flam­boyant : ce thème sera repris le 17 juin 2019 au François Coppée ( PARIS) de 15h à 18h avec la par­ti­ci­pa­tion de Carolyne Cannella