> N°183 – avril 2018
N°183 – avril 2018 2018-04-08T15:23:54+00:00

Recours au poème – Numéro 183 – Avril 2018

Poèmes en une

Loading...

Focus

Essais & Chroniques

Rencontre avec…

L’agenda…

  • cita’livres 7ème édi­tion

    Quand : 21 avril 2018 - 22 avril 2018 à 

    Lieu : 16, place de la République 17480 LE CHÂTEAU D’OLERON

    La Fête des livres et des mots sur l’île d'Oléron

Critiques

Nous avons reçu…

  • Jeanne Marie, Los cami­nos del alma, memo­ria viva de los poe­tas del 27, Les Chemins de l’âme, mémoire vive des poètes de la Génération de 27,  édi­tion bilingue pré­sen­tée par Françoise Morcillo et Juan Manuel Bonet, concep­tion et tra­duc­tion de l’espagnol par Jeanne Marie. réser­vé

_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​

  • Shani Diluka, Canopées, Calligraphies Marilka Bührmann, art3, 95 p., 15 euros.
    l’auteur a conçu ce livre comme un jar­din ouvert où se feuillettent les méandres de l’humanité. réser­vé

_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​

  • Ana Blandiana, Ma Patrie A4, tra­duit du rou­main par Muriel Jollis-Dimitriu, intro­duc­tion de Jean-Pierre Longre, ouvrage bilingue,. Black Herald Press, 125 p. 15 euros.
    Un poème que je ne dis pas, un mot que je ne trouve pas
    Mettent en péril l’univers
    Suspendu à mes lèvres.
    Une simple césure dans le vers
    Détruirait le sor­ti­lège qui dis­sout les lois de la haine,
    Les reje­tant tous, farouches et soli­taires,
    Dans la grotte humide des ins­tincts.”

_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​

  • Christophe Dauphin, Patrice Cauda, Je suis un cri qui marche, essai, choix de poèmes et inédits, Les Hommes sans épaules édi­tions, 195p, 15 euros.
    “De tant de dou­leur com­ment faire une vie ? inter­roge non seule­ment Patrice Cauda, res­ca­pé des mas­sacres du 9 juin 1944 à Tulle, mais don oeuvre entière. “

_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​

  • Alain Breton, Infimes pro­diges, Oeuvre poé­tique, édi­tion éta­blie et anno­tée par Christophe Dauphin, pré­face de Paul Farellier, Les Hommes sans épaules édi­tions, 478p., 25 euros.
    antho­lo­gie des textes publiés de 1974 à 2014, plus quelques textes sur­prises.

_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​

  • Lambert Schlechter, Une Mite sous la semelle du Titien, pro­se­ries, Le Murmure du monde/​​7, Tinbad poé­sie, 128p, 16 euros.
    Cette mite cou­chée sur le dos, apla­tie, blan­châtre, bien visible à cause de la cou­leur brique du car­re­lage, pro­ba­ble­ment déjà des­sé­chée à l’intérieur, tout le psy­chisme qui était sans doute dans son ventre mou s’est éva­po­ré…”

_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​

  • Christophe Esnault, Mordre l’essentiel, Tinbad Poésie, 336 p. 26 euros
    “Je n’aurais pas vou­lu être un écri­vain raté ordi­naire.”

_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​

  • Christophe Schaeffer, Horizon(s), Les édi­tions de l’improbable, 2017, 68 p., 
    “Les mots sus­pen­dus sur la ligne d’horizon du désir infi­ni y brillent d’un éclat stel­laire, venu des plus loin­tains de l’univers et per­çus au plus proche et au plus intime de la conscience indi­vi­duelle” (extrait de la 4ème de couv.)

_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​_​​

  • Alain Clastres, En Chemin, édi­tions uni­ci­té, 80 p. 13 euros.
    “Alain Clastres ques­tionne, mais ne donne jamais de réponse, peut-être jus­te­ment parce que la ques­tion est la réponse elle-même” (extrait de la 4ème de couv.)

 

  • Rome Deguergue, Girondine, à la lisière de la pro­ésie et du nar­ra­toème, pho­tos et pic­to­pho­to­gra­phies de Patrice Yan Le Flohic, éd. Traversées, 98 p. 15 euros.
    réser­vé

  • Pierre Dhainaut, état pré­sent du peut-être, édi­tion Le Ballet Royal, 56 p., 15 euros.
    Les édi­tions LBR sont diri­gées par Mathieu Hilfiger et pro­posent de courtes pièces (frag­ments, poé­sie, théâtre) dans des livres soi­gnés au desi­gn moderne. 

  • Patricia Cartereau (poèmes) & Albane Gellé (des­sins et aqua­relles), Pelotes, averses, miroirs, lec­ture de Ludovic Degroote, L’Atelier contem­po­rain, volume car­ton­né et illus­tré, 163 p ; 25 euros.

  • Giorgio Manganelli, Salons, tra­duit de l’italien par Philippe di Meo, L’Atelier contem­po­rain, un volume car­ton­né, 150 p. 20 euros.
    chro­nique de visites ima­gi­naires à d’imaginaires salons, dont l’auteur rend compte à la manière d’un Diderot ou d’un Baudelaire.

  • Danièle Faugeras, A chaque jour suf­fit son poème, Haïkus, pip­pa éd., 66p., 15 euros.

  • Françoise Le Bouar, Le Fouillis du ciel /​​de la terre/​​et des eaux, L’Herbe qui tremble, 100p, 14 euros.
    Il y a là tout de même /​​une ligne d’horizon se dit-elle, /​​derrière le fouillis…

  • Gérard Bocholier, Un char­don de bleu pur, L’Herbe qui tremble, 104 p, 14 euros.
    Je ne savais pas ce que c’était /​​ de brû­ler de sang sous la neige /​​ d’habiter l’abîme aux miroirs /​​ de nouer le feu à la mer.

  • Olivier Demigné, image Antoine Corbineau, Poèmes arron­dis, Petite fabrique de poé­sie au hasard des rues, Cheyne éd. “Poèmes pour gran­dir”, 48p. 15 euros.

  • Estelle Fenzy, Par là, édi­tions Lanskine, 70 p., 12 euros.
    Tremblez /​​  échines courbes /​​ langues rai­dies /​​  oreilles sourdes /​​/​​ Tremblez trem­blez   /​​/​​Brûlez tout le long de vos os…
    en cours de lec­ture

  • Catherine Gil Alcala, La Foule divi­na­toire des rêves, Poèmes et 18 des­sins, édi­tions La Maison brû­lée, 114 p., 15 euros.
    J’ouvre la porte, ma mai­son est une prai­rie pro­fonde
                                                                 entou­rée de forêts.
    La réver­bé­ra­tion d’un pay­sage inté­rieur
    dans la tor­peur du jour cani­cu­laire
    le rie inquiet d’une pré­sence au fond de l’eau..
    ou le cri de l’orfraie…
    en cours de lec­ture

  • Benoît Reiss, Svetlana, Cheyne édi­teur, col­lec­tion “Grands Fonds”, 125 p., 19 euros.
    Il s’agit d’un conte de quête moderne : la nar­ra­trice s’adresse à Svetlana, fille du tyran, pour obte­nir de sau­ver son mari et son fils rete­nus dans le “grand com­mis­sa­riat” – l’écriture poé­tique et le des­tin mys­tique de l’héroïne “trans­for­mée à force de poé­sie” jus­ti­fient sa pré­sence dans notre liste de livres à recen­ser, de même que le volume sui­vant : 
  • Marie Cosnay, Eléphantesque, Cheyne éd. col­lec­tion “Grands Fonds”, 15p. 19 euros,.
    Dans ce récit à la pre­mière per­sonne, l’autrice fouille et déplie poé­ti­que­ment la vie d’un cou­sin résis­tant, reve­nu des camps et décé­dé à 20 ans, dans un puzle mêlant docu­ments anciens, minutes du pré­sent, spé­cu­la­tions…

  • 2 recueils de Laurence Bourgeois,aux édi­tions Rafael de Surtis : Falaises du corps, illus­tra­tions Joan Beall, envoi, Jean-Marie de Crozals, 
    et Nili Fossae, illus­tra­tions d’Hélène Baumel, envoi inté­rieur Dani Frayssinet.
    de très beaux livres !

  • Saleh Diab, Poésie syrienne contem­po­raine, édi­tion bilingue, Le Castor Astral, 368 p., 20 euros.
    réser­vé

  • Radu Bata, Survivre mal­gré le bon­heur, Jacques André édi­teur, col­lec­tion “art square”, 200 p. , 19 euros.
     ce recueil de “poé­settes sans prise de tête” écrites par l’auteur pour récon­ci­lier ses étu­diants avec la poé­sie  nous offre des textes pleins de verve et d’humour.

  • André Prodhomme, Impasse des abso­lus, col­lec­tions Les Hommes sans Epaules, Libraire-Galerie Racine, Paris, 2016, 86 p. 15 euros.
    J’ai la pré­ten­tion de vieillir dans un luxe infi­ni
    D’aimer
    De l’être
    D’avoir des amis
    Du vin
    Des chats (…)
    en cours de lec­ture

  • Frédéric Tison, Aphélie, sui­vi de Noctifer, col­lec­tions Les Hommes sans Epaules, Libraire-Galerie Racine, Paris, 2018, 124 p.  15 euros. 
    “De quelles pro­fon­deurs déçues, de quelle fon­taine noire, de quelle oeuvre viens-tu ? De quelles mains ?
    Pour moi, je ne révé­le­rai pas toutes tes fumées – j’évoquerai le monde où tu passes.
    Tu sourds. Tes  yeux s’éprennent du ciel – Gage que la lumière est un cri, et que ta vois est déjà sa réponse ardente.”

  • Nuno Jùdice, Le nom de l’amour, La Nouvelle Escampette poé­sie, 2018, 94 p. 15 euros

  • Seyhmus Dagtekin, Juste un pont sans feu – prix Stéphane Mallarmé, prix Théophile Gauthier, Le Castor Astral, 2018, 94 p. 12 euros.
  • et Sortir de l’abîme, mani­feste, 22 p. 4 euros
    réser­vés

aux édi­tions Les Lieux-dits, deux recueils publiés en 2017 : 

  • Sylvie Villaume, rue com­po­sée, Cahiers du loup bleu, édi­tions Les Lieux-dits, 2017, 32 p. 7 euros.
  • Arnoldo Feuer, Couleur de roses mortes, Echos d’une sai­son en fuite, Cahiers du Loup bleu, 36 p. 7 euros.

  • Fabien Marquet, Par la Fenêtre, je me suis fait feuillage, édi­tions uni­ci­té, 112 p. 13 euros.
    un pre­mier recueil qui “donne dans son tra­jet à sen­tir des cor­res­pon­dances, et à goû­ter des sen­sa­tions qui ouvrent en nous comme de nou­velles portes.” (extrait de la 4ème de cou­ver­ture)

  • L’Epais des Forêts, antho­lo­gie, dis­tri­buée aux auteurs contri­bu­teurs de l’anthologie homo­nyme sur la revue numé­rique Terre à Ciel,
    (12ème volume de la col­lec­tion “La Main qui écrit”, édi­té par Florence Saint-Roch et l’association “Saint-Omer en toutes lettres”. )
    hors com­merce.

  • Max Alhau, En cours de route, avec des pein­tures de Marie Alloy, L’Herbe qui tremble, 120 p. 14 euros.
    “Serais-tu celui qui se résigne /​​ à répé­ter des mots /​​ usés jusqu’à la lettre /​​ et qui pour­tant avance…”
    en cours de lec­ture

Trois nou­veaux ouvrages des édi­tions Al Manar :

  • Bernard Desporte, Le Cri muet – en cours de lec­ture
  • Hafid Gafaïti, Les Braises de l’aube – en cours de lec­ture
  • Marie Alloy, L’Empreinte du visible – en cours de lec­ture

  • Morgan Riet, Sous la cognée, Editions Voix Tissées, col­lec­tion C’est -à-dire, 2017, 78 p. 8 euros.
    On était loin alors,/ à des années-nua­­ge/ de cet âge/​​où l’on ren­drait des comptes/​​ où les rêves/​​ sou­vent /​​oublieraient/​​ de nous faire/​​ la courte échelle.

  • Christophe Sanchez, Les Gens, chro­niques ordi­naires, Tarmac, décembre 2017, non pagi­né, 14 euros.
    “Journal d’une tra­ver­sée entre les gens. leurs lieux. leurs ins­tants. Un regard défor­mé sur eux et sur ce qu’ils dégagent parce que je ne connais pas ces gens.”

  • Albertine Benedetto, Eva-Maria Berg, Ada Montès, Gérardmer, poème pour trois voix, édi­tions Pourquoi viens-tu si tard?, novembre 2017 80 p. 10 euros, 
    en cours de lec­ture

  • Gérard Bocholier, Tisons, poèmes, La Coopérative, jan­vier 2018, 110 p. 13 euros.
    “La brû­lure du désir et la brû­lure de l’absence sont les deux grandes sources d’inspiration de ce livre pla­cé sous le signe du feu, dont la genèse s’est éten­due sur de longues années.” (extrait de la 4ème de cou­ver­ture)

  • Recueil poé­tique col­lec­tif, Lignes d’horizons, Le Havre et autres rivages, édi­tions Lignes d’Horizon, 153 p. , 13 euros. 
     “Lignes d’arrivée, de départs ou de flot­tai­sons, /​​ Points de fuite, de vues, de chutes, /​​ Points de repères, /​​ D’accroches ou encore d’ancrages. (extrait de la 4ème de cou­ver­ture)

  • Jean-Marie Barnaud, Le Poète et la méchante humeur, avec des images de Rascal, Cheyne édi­teur, col­lec­tion “Hors Collection”, for­mat 140×170 mm,  64 p., 17 euros.un récit poé­tique sous forme épis­to­laire.
    en cours de lec­ture

Trois volumes, sous jaquette, dans la col­lec­tion Po&psy, édi­tions ERES, numé­ros 28 à 30 – 12 euros (des extraits pré­sen­tés dans Les Bonnes Feuilles de Po&psy sur le numé­ro 181 de Recours au Poème) :

  • Ivan Akhmetiev, Rien qu’une col­li­sion de mots, poèmes tra­duits du russe par Christine Zeytounian-Beloüs, gra­vure d’Edith Schmidt.
  • Ashur Etwebi, Le Chagrin des absents, poèmes tra­duits de l’arabe (Lybie) par Antoine Jockey, des­sins de Yahya Al-Sheikh.
    en cours de lec­ture
  • Epaminondas Gonatas, La Crypte et autres poèmes, tra­duit du grec par Marie-Cécile Fauvin, vignettes de Alexis Akrithakis
  • en cours de lec­ture

  • Jules Vipaldo, Le Banquet de Plafond, Poésie Tinbad, 148 p. 18 euros.

  • Brice Bonfanti, Chants d’Utopie, col­lec­tion L’une et l’autre, Sens & Tonka & Cie, 174 p. 16, 50 euros.

  • Revue CAIRNS, n. 20 (jan­vier 2017) Afrique(s) et n. 21 (sep­tembre 2017), L’Etranger. 62 p. , 9 euros, sur le site : www. patrick​.joquel​.com
    revue semes­trielle, à des­ti­na­tion des ensei­gnants et de leurs classes – recen­sé

  • René Le Corre, Un Monde de rosée, Monde en poé­sie, pré­face de Pierre Tanguy, post­face de René Perron, 128 p. 12 euros.

Ecrits choi­sis par Brigitte Maillard et l’auteur par­mi la pro­duc­tion de 30-40 ans.


  • Florent Toniello, Lorsque je serai che­va­lier, Jacques Flament édi­tions, col­lec­tion “paroles de poètes”, 118 p. , 12 euros.

Pourquoi conti­nuer à écrire de la poé­sie, quand tant d’autres le font si bien et que si peu la lisent ? Au fond, quelle est la légi­ti­mi­té d’un poète dans le monde actuel?” (extrait de la 4ème de cou­ver­ture).


  • Lambert Schlechter, Milliards de manières de mou­rir, 99 neu­vains, G.R.A.P.H.I.T.I EDITIONS PHI, Luxembourg, 110 p.
  • Lambert Schlechter, Monsieur Pinget sai­sit le rateau et tra­verse le pota­ger, Le Murmure du monde /​​6, édi­tions Phi (www;phi.lu), 137 p. 19 euros. recen­sé

  • Murièle Modély, Penser maillé, éd. du cygne 
    en cours de lec­ture

  • Etats pro­vi­soires du poème, Revue annuelle, numé­ro 17 ; Japon, Poèmes et pen­sées en archipel, Cheyne édi­teur, décembre 2017, 144 p. 22 euros.
  • Christophe Sanchez, Les Gens, chro­niques ordi­naires, Tarmac, décembre 2017, non pagi­né, 14 euros.
    “Journal d’une tra­ver­sée entre les gens. leurs lieux. leurs ins­tants. Un regard défor­mé sur eux et sur ce qu’ils dégagent parce que je ne connais pas ces gens.”

  • Albertine Benedetto, Eva-Maria Berg, Ada Montès, Gérardmer, poème pour trois voix, édi­tions Pourquoi viens-tu si tard?, novembre 2017 80 p. 10 euros, 
    en cours de lec­ture

  • Gérard Bocholier, Tisons, poèmes, La Coopérative, jan­vier 2018, 110 p. 13 euros.
    “La brû­lure du désir et la brû­lure de l’absence sont les deux grandes sources d’inspiration de ce livre pla­cé sous le signe du feu, dont la genèse s’est éten­due sur de longues
  • Recueil poé­tique col­lec­tif, Lignes d’horizons, Le Havre et autres rivages, édi­tions Lignes d’Horizon, 153 p. , 13 euros. 
     “Lignes d’arrivée, de départs ou de flot­tai­sons, /​​ Points de fuite, de vues, de chutes, /​​ Points de repères, /​​ D’accroches ou encore d’ancrages. (extrait de la 4ème de cou­ver­ture)

  • Jean-Marie Barnaud, Le Poète et la méchante humeur, avec des images de Rascal, Cheyne édi­teur, col­lec­tion “Hors Collection”, for­mat 140×170 mm,  64 p., 17 euros.
    • un récit poé­tique sous forme épis­to­laire.

Trois volumes, sous jaquette, dans la col­lec­tion Po&psy, édi­tions ERES, numé­ros 28 à 30 – 12 euros (des extraits pré­sen­tés dans Les Bonnes Feuilles de Po&psy sur le numé­ro 181 de Recours au Poème) :

  • Ivan Akhmetiev, Rien qu’une col­li­sion de mots, poèmes tra­duits du russe par Christine Zeytounian-Beloüs, gra­vure d’Edith Schmidt.
  • Ashur Etwebi, Le Chagrin des absents, poèmes tra­duits de l’arabe (Lybie) par Antoine Jockey, des­sins de Yahya Al-Sheikh.
  • Epaminondas Gonatas, La Crypte et autres poèmes, tra­duit du grec par Marie-Cécile Fauvin, vignettes de Alexis Akrithakis

  • Jules Vipaldo, Le Banquet de Plafond, Poésie Tinbad, 148 p. 18 euros.

  • Brice Bonfanti, Chants d’Utopie, col­lec­tion L’une et l’autre, Sens & Tonka & Cie, 174 p. 16, 50 euros.

  • Revue CAIRN, n. 20 (jan­vier 2017) Afrique(s) et n. 21 (sep­tembre 2017), L’Etranger. 62 p. , 9 euros, sur le site : www. patrick​.joquel​.co
           revue semes­trielle, à des­ti­na­tion des ensei­gnants et de leurs classes.

  • René Le Corre, Un Monde de rosée, Monde en poé­sie, pré­face de Pierre Tanguy, post­face de René Perron, 128 p. 12 euros.

Ecrits choi­sis par Brigitte Maillard et l’auteur par­mi la pro­duc­tion de 30-40 ans.


  • Florent Toniello, Lorsque je serai che­va­lier, Jacques Flament édi­tions, col­lec­tion “paroles de poètes”, 118 p. , 12 euros.

Pourquoi conti­nuer à écrire de la poé­sie, quand tant d’autres le font si bien et que si peu la lisent ? Au fond, quelle est la légi­ti­mi­té d’un poète dans le monde actuel?” (extrait de la 4ème de cou­ver­ture).


  • Lambert Schlechter, Milliards de manières de mou­rir, 99 neu­vains, G.R.A.P.H.I.T.I EDITIONS PHI, Luxembourg, 110 p.
  • Lambert Schlechter, Monsieur Pinget sai­sit le rateau et tra­verse le pota­ger, Le Murmure du monde /​​6, édi­tions Phi (www;phi.lu), 137 p. 19 euros.
    en cours de lec­ture

  • Murièle Modély, Penser maillé, éd. du cygne 
    en cours de lec­ture

  • Etats pro­vi­soires du poème, Revue annuelle, numé­ro 17 ; Japon, Poèmes et pen­sées en archipel, Cheyne édi­teur, décembre 2017, 144 p. 22 euros.

Revue des revues