poé­sie
du peu

mais
c’est
pour
que
résonne

par-delà
les mots

le son
de l’humain

ce sont les mots d’Antoine Emaz que nous sou­hai­tons par­ta­ger avec nos lec­teurs, tout comme notre tris­tesse en appre­nant sa dis­pa­ri­tion, le 3 mars 2019. 

ensei­gnant, auteur d’une œuvre poé­tique impor­tante et d’études lit­té­raires sur André du BouchetEugène Guillevic et Pierre Reverdy, , il a aus­si pré­si­dé la com­mis­sion « poé­sie » du Centre natio­nal du livre. 

Restent à relire les textes du poète qui disait : “Il faut être avec ceux qui se taisent ou qui sont réduits au silence. J’écris donc à par­tir de ce qui reste vivant dans la défaite (…)