La Quinzaine de la Poésie Féminine est une série d’activités vir­tuelles visant à valo­ri­ser la créa­tion lit­té­raire des femmes, notam­ment la poé­sie à tra­vers le monde.

Plimay, Plateforme de lit­té­ra­ture contem­po­raine, publie quinze voix fémi­nines de la poé­sie inter­na­tio­nale. Voix mul­tiples d’horizons dif­fé­rents avec ceci qui ras­semble, qui est d’exprimer ce fémi­nin trop sou­vent évin­cé des pages de nom­breuses antho­lo­gies ou alors regrou­pées sous un titre qui sti­pule qu’il s’agit de poé­sie fémi­nine, ce qui semble-t-il revient au même. 

Le pro­pos dif­fère ici. Et d’ailleurs il n’y a aucun pro­pos autre que de mon­trer la viva­ci­té et la haute parole por­tée par les femmes, les poé­tesses. Il ne s’agit en rien de relan­cer le débat autour de la ques­tion  “existe-t-il une poé­sie fémi­nine” qui semble tota­le­ment hors de pro­pos. Il s’agit de don­ner à voir la mixi­té cultu­relle et artis­tique d’une poé­sie dif­fi­cile d’accès, peu mise en avant, géné­ra­le­ment bien peu por­tée par  les ins­tances déci­sion­naires occu­pées par des hommes. 

Quinze jours, quinze femmes, et des articles, dont celui de James Stanley Jean-Simon, La lit­té­ra­ture fémi­nine : un com­bat, une his­toire, une autre façon de voir le monde.

Evelyne Trouillot, Marie-Ange Claude, Pâques Marcelle, Cécile Bellan, Régine Baptiste, Geneviève Catta, Immacula Hélène Suprien, et d’autres, 15 voix de femmes, à lire sur Plimay, la Plateforme de lit­té­ra­ture contemporaine. 

QUINZAINE DE LA POESIE FEMININE