Le 1erjan­vier 2020, Yves Namur sera nom­mé secré­taire per­pé­tuel de l’Académie Royale.

 

L’Académie royale est com­po­sée de 40 membres : 30 Belges et 10 étran­gers ; 26 lit­té­raires et 14 phi­lo­logues. Elle est pré­si­dée par un secré­taire per­pé­tuel, qui est élu par les aca­dé­mi­ciens belges.

C’est le secré­taire per­pé­tuel qui forme le bureau de l’Académie, qui est l’instance diri­geante. Il tient le registre des déli­bé­ra­tions, et signe les réso­lu­tions, les pro­cès ver­baux et les motions. Pour le public, il repré­sente l’institution.

Cette nomi­na­tion est donc remar­quable, et consacre ce poète fidèle à la Littérature. Yves Namur a été repé­ré très tôt par l’Académie Royale. Elle lui décerne en 1974 son pre­mier prix Lockem, qui consacre un poète de moins d’un quart de siècle. Son par­cours poé­tique peut être qua­li­fié  d’initiatique. Son œuvre est fré­quem­ment mise en rap­port avec les phi­lo­sophes d’Elée, ou les sages orien­taux, cou­rant duquel on peut rap­pro­cher  Jabès ou Juarroz.

L’œuvre de Namur est de plus en plus recon­nue. En 2000 il obtient les Prix Robert Goffin et Louise Labé pour ses Figures du très obs­cur. Poète exi­geant, Yves Namur célèbre aus­si la vie. Son hédo­nisme est per­cep­tible notam­ment dans La petite cui­sine bleue. Homme d’action, décou­vreur, il ras­semble dans Un siècle de femmes  la poé­sie fémi­nine du ving­tième siècle en Belgique et au Luxembourg. A la tête des édi­tions du Taillis Pré qu’il anime depuis 1984. Cette mai­son d’édition, Le plus  est un des lieux d’animation poé­tique les plus actifs en Belgique

 

Biographie, poèmes et articles : 
Yves Namur sur Recours au Poème ⇒ ici