> Abdelwahab Al Bayati, Al Qûfa

Abdelwahab Al Bayati, Al Qûfa

2017-12-30T16:04:18+00:00

 

Anouman a nom­mé
son appa­rence la joue de la vierge
et moi et Al-Mutanabbî
nous avons nom­mé ses entrailles : Volcan rouge
perle éche­ve­lée
dans le tom­beau de l’histoire ensan­glan­tée
et s’est embra­sée de bon­té et de splen­deur

Al Mutanabbi était dans la nuit de ses ruelles
un enfant
quand elle s’est faite dévo­rer par les tor­tues :
Pilleurs
sei­gneurs
sourds et aveugles
ils sont des­cen­dus de la cita­delle du veau
bre­douilles
cyclone san­gui­naire
tem­pêtes de sable
mais la perle rouge
est demeu­rée dans la fosse de l’histoire san­gui­naire
pal­pi­tante d’amour
et écla­tante de lumière
et si Anouman repas­sait par elle
il dirait à son poète :
Qui a défi­gu­ré la joue de la vierge ?

 

tra­duit par Nasser-Edine Boucheqif


 

 

Présentation de l’auteur

Sommaires