> Jean-Pierre SIMEON sur Radio Occitania

juin 2019

19jui(jui 19)0h00min31juil(juil 31)0h00minJean-Pierre SIMEON sur Radio OccitaniaLevez-vous du tombeau : la poésie est un argument de vie

Plus

Détails de l'événement

Jean-Pierre SIMEON évoque

Levez-vous du tombeau 

 

Rediffusion de l’émission du 25 avril 2019 : 

C’est Jean-Pierre Siméon, dont depuis longtemps les poèmes sont la meilleure part de la poésie française, qui évoque aussi la lucidité, rien de plus naturel pour l’auteur de « Les yeux ouverts – Propos sur le présent »(Le Passeur éd. 2018 p 117) :

La lucidité qui assume le sens tragique de l’histoire des peuples n’interdit pas la pensée du bonheur, mais elle exige que cette pensée se refonde dans la prise en compte désillusionnée de la complexité du réel. L’erreur est toujours de simplifier et réduire l’aventure humaine à la fatalité du malheur  est un mensonge aussi bien que l’optimisme béat. 

Celui qui, voici trente ans, affirmait déjà : « Qui aime ne ruse pas devant les heures », nous exhorte à une lucidité saine.

Lucide, c’est être capable de regarder le réel en face et de l’appréhender sans le déformer.

Nos sociétés marchandes ont inventé la démocratie qui favorise à la fois les échanges indispensables au négoce et l’information des citoyens. Mais Jean-Pierre Siméon nous mettait déjà en garde dans son premier essai « La poésie sauvera le monde » :

Telle est la supercherie de nos démocraties : elles tiennent le citoyen informé comme jamais, mais dans une langue close qui, annihilant en elle la fonction imaginante, ne lui donne accès qu’à un réel sans profondeur, un aplat du réel, un mensonge. 

Cette surinformation précipite les peuples dans une nuit douceâtre où tout se vaut. Jean-Pierre Siméon sait par expérience que l’homme a la capacité de s’extraire de cette gangue qui l’asphyxie.

Mieux, l’homme, en sa qualité d’artiste qui lui est intrinsèque, sans pour autant prétendre à la reconnaissance sociale de cette définition d’artiste, a la force de transcender le tragique. Cette force lui est donnée par sa propre volonté qui n’est pas écrasée par la lucidité. Il n’est pas nécessaire d’espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer.

L’issue du chemin n’est pas la finalité de la marche. C’est la marche seule qui importe. Etre au monde dans ce mouvement. Ne pas se résigner, ne pas se coucher, est la dignité de l’homme, c’est ce qui fait sa destinée,  mais aussi son bien-être. Alors il faut :

chanter sans promesse
comme le corps des amants
fait une flamme à minuit
telle est la lutte obligée 

Et Jean-Pierre Siméon nous exhorte à cette « lutte obligée ». Il n’existe pas d’autre choix pour être :

plus libres
et plus sauvés de nous-mêmes
dans l’ouvert
que nous marchions dans la lumière déliée
des paysages
ou dans l’exil intérieur
des songes
outre-monde dans le monde ! 

Lucidité toujours : « Pas de mensonges/nous avons la mort dans nos pieds/quand nous marchons ».C’est pourquoi, puisque nous le pouvons encore, il nous ordonne : « Levez-vous du tombeau ».Et il cite Henry David Thoreauqu’a si bien lu Kenneth Whiteet si bien traduit Thierry Gillyboeuf, dans « Portrait de moi-même » :           

Cet homme, quel qu’il soit,
dont la vie n’a pas le même âge
que son souffle
ne vit qu’une mort morale. 

Thoreau mourra de la tuberculose à 44 ans ; une vie intense de communion avec le monde, les animaux, les plantes, les roches, la nature qui l’a toujours tenu hors du tombeau. Il faut rester debout comme les arbres, même si nous sommes « moins vaillants qu’eux, hélas ».

Stephan Hesselnous demandait de nous indigner. Jean-Pierre Siméon nous ressuscite : « Levez-vous du tombeau ».

Sans combler notre finitude, la poésie la rend viable : « la poésie illimite le réel, elle rend justice à sa profondeur insolvable », nous convainc Jean-Pierre Siméon.

« Levez-vous du tombeau », Gallimard, 2019, 120 pages, 12,50 €, est le livre de poésie à prescrire avec force à nos contemporains engoncés dans un scepticisme mortifère. En tout cas, le livre de poésie qui confirme l’épanouissement d’un accomplissement spirituel loin de tout mysticisme.

Vous pouvez écouter Jean-Pierre Siméon s’exprimer sur son livre dans l’émission du jeudi  25 avril 2019 en cliquant sur :https://lespoetes.site/son/2019/les%20poetes%202019-04-25%20Jean-pierre%20SIMEON.wma et aussi dans une émission précédente rediffusée le 16 mai 2019 https://lespoetes.site/son/2019/LES_POETES_2018-11-14%20-%20JeanPierreSimeon.wma.

 

***

 

Extrait de Levez-vous du tombeau :

Tout  n’est-ce pas tout en l’homme s’il est vrai
tout est affaire de fragilité
tout de lui s’en vient mourir contre l’instant
toute joie qui tombe lui ferme les paupières
et ah le renaître qu’il imite des fleurs
comme il est difficile…

or je plaiderai oui sans honte
pour la fragilité
pour que légers comme un essor d’oiseau
nous concluions un pacte avec la fragilité
celle qui tient à notre peau
celle qui fait que la pensée inclinée sur l’abîme
se retient à ses propres cheveux

car la fragilité qui ne s’ignore pas
comme des lèvres vont à des lèvres étrangères
elle seule accueille la beauté
qui n’est – brave éclair –
que ce qui tient haut l’instant dans la perte
fragile la neige des mots
fragiles nos rêves pirates mais tressés de paille
fragile le secret amour
qui efface les villes le ciel et la terre
pour n’être qu’un cœur battant

tout ce qui vaut est fragile

mais c’est là que s’éprouve jusqu’à l’ivresse
la force d’être vivant

 

 

 

 

Horaires

Juin 19 (Mercredi) 0h00min - Juillet 31 (Mercredi) 0h00min

Lieu

Christian Saint-Paul