> Joyce de Martin Ziegler

juin 2019

25jui20h30min22h00minJoyce de Martin ZieglerRencontre avec le réalisateur

Plus

Détails de l'événement

Projection de Joyce avec

Martin Ziegler

 

le St André des arts prolonge la programmation du film JOYCE de semaine en semaine… Il sera projeté le mardi 25 juin à 20h30 en présence de Martin Ziegler. 

 

On aura tout vuFrance Inter, 1er juin 2019

 

 – Joyce de Martin Ziegler : c’est une jeune fille mélancolique, une belle jeune femme, Laurent, tout le film tourne autour d’elle.

– Oui, c’est le portrait de Joyce effectivement. C’est le 7e film de Martin Ziegler, qui est producteur, scénariste, réalisateur, chef opérateur et monteur. Un palmarès que ne renierait pas Alain Cavalier, c’est-à-dire cette façon de faire, effectivement, presque tout soi-même, pour un film très complet, pour un film en noir et blanc. Pour un film aussi, où on entend – et c’est beau – du Bach comme du Pergolèse, et c’est très cinématographique, très esthétique, mais qui (sic) n’est jamais abscons, qui reste au plus près de ce très très beau portrait de femme.

 

 

Christine Masson et Laurent Delmas, chronique « les sorties de la semaine » dans

On aura tout vu, FRANCE INTER, 1er juin 2019 (invité Alain Cavalier)

 

L’OBS – 29 mai 2019

♥️♥️ Joyce Drame français de Martin Ziegler, avec Vanesa Prieto, Mathieu Carrière (1h14).

Septième film de ce cinéaste d’origine allemande, à la fois producteur, scénariste, réalisateur, directeur de la photo et monteur. Autant de fonctions qu’il exerce moins par souci d’économie que pour le plaisir et l’exigence. Ce poème mémoriel est filmé dans un superbe noir et blanc, avec sa gamme de nuances mélancoliques. Sur fond de souvenirs de la guerre d’Espagne, c’est le portrait d’une jeune femme, Joyce (Vanesa Prieto), affligée d’avoir perdu les hommes de sa vie. Un essai cinématographique baigné de belles partitions musicales (Bach, Pergolèse) et d’un romantisme littéraire. La mise en scène privilégie l’esthétique (sens raffiné du cadre, belles audaces de montage), au détriment parfois d’un récit un peu austère et valorise ses comédiens. Parmi lesquels Mathieu Carrière, dont la présence aristocratique et élégante est intacte. Xavier Leherpeur.

 

L’Express, 29 mai 2019

Joyce

de Martin Ziegler. Avec Vanesa Prieto, Mathieu Carrière… 1 h 14. 

La note de L’Express : 14/20 

Joyce est un film atypique, dans lequel le présent dialogue avec le passé et où les images se juxtaposent pour former un ensemble aussi envoûtant que déroutant. C’est l’histoire d’une femme dont l’extrême mélancolie l’empêche d’avancer vers un but précis. 

Il est assez compliqué de dire à quel genre appartient ce film réalisé par Martin Ziegler (Patmos), davantage connu comme poète et théoricien littéraire que comme cinéaste. Disons justement que cela pourrait être un poème sur grand écran, où il conviendrait de ne pas chercher un sens précis aux différentes séquences. D’une grande délicatesse, Joyce est une expérience cinématographique qui ne ressemble à aucune autre. Malgré son aridité, le film séduit par son charme mystérieux et son esthétique composite qui lui donnent des allures d’oeuvre d’art inclassable.  

Antoine Le Fur 

Horaires

(Mardi) 20h30min - 22h00min

Lieu

Cinéma LE ST ANDRÉ DES ARTS

30, rue Saint André des Arts 75006 Paris

Organisateur

éditions L. Mauguin – poésie contemporaine Librairie - Galerie 32 rue Vergniaud 75013 Paris