Une ombre — 272 -

 

Et
Le regard se cherche
Au delà des mots
L’in­ten­tion de la voix
Blanche
D’avoir trop dit
La bouche
Tordue
En appel à son cri
Les yeux
À tourn­er les pages
Se mouil­lent d’en­cre bleue
La tête s’alourdit
Cica­tri­ces de cendres
Cou­vertes des silences
Arrachés aux ongles de la nuit

 

 

De la valeur des choses — 270 -

 

Les yeux s’ar­rachent à l’instant
Les poings enser­rent déjà la prochaine pierre
Pierre à pierre sans rêve autre que la suivante 
L’as­cen­sion ne pré­pare aux ver­tiges des cimes
Des som­mets l’hori­zon est appel aux abîmes
Sauf à vers­er de l’autre côté du monde
et s’y oublier

Eau vive à dévaler les pentes
Les chemins de glace per­dent la mémoire
Les déchirures d’é­corce endormies s’ef­fritent entre les doigts du temps

Et la beauté est l’é­clat du sourire d’une souf­france au regard fier

 

 

L’atelier à ciel ouvert — 266 -

 

À user le temps
le tourneur de jour
parsème les nuits de copeaux de soleil
jusques aux limailles amoncelées
au matin du grand œuvre

Igno­rant les tours à usin­er encore
le noy­au du futur s’amenuise

Céleste mécanique d’in­sai­siss­able horizon
ou machine out­il de réelle précision ?

Le ciel court après tant de nuages
Le vent seul sem­ble maître d’ouvrage

 

 

Derniers mots — 260 -

 

Plume à scar­i­fi­er l’oubli
Écrivailleur pressé
             de s’at­tarder encore

À l’en­cre par­fumée d’épices
              les mots
                           à chaque porte se bousculent

La dernière s’ouvre
             au champ d’immortelles