> Arnaud Le Vac présente Le Sac du semeur

Arnaud Le Vac présente Le Sac du semeur

Par | 2017-12-29T22:05:06+00:00 21 novembre 2017|Catégories : Revue des revues|

 C’est avec grand plai­sir que nous don­nons la parole à Arnaud Le Vac, fon­da­teur et ani­ma­teur de la toute jeune revue numé­rique gra­tuite “Le Sac du Semeur”, pro­jet aus­si simple qu’ambitieux, auquel nous sou­hai­tons de durer et de ren­con­trer de nom­breux lec­teurs, grâce à son riche pro­gramme de poètes et d’artistes. Nous vous invi­tons à télé­char­ger sans délai le pdf en sui­vant le lien à la fin de l’article.

La revue le sac du semeur a été créée au prin­temps 2016. Son pre­mier numé­ro a déci­dé pour moi ce que serait le Semeur : une revue où pour­rait être mise en avant une pra­tique de la poé­sie et de l’art. J’ai contac­té les poètes Marcelin Pleynet, Claude Minière, Pascal Boulanger, Serge Ritman, les peintres Pierre Nivollet et Mathias Pérez, et c’est de leur contri­bu­tion qu’est née la revue le Semeur.

Mathias Pérez m’a pro­po­sé de publier dans la revue les textes de Bernard Noël, de Claude Minière et de Christian Prigent sur son tra­vail ou plu­tôt son acti­vi­té, avec au choix deux séries de pho­tos de ses œuvres. La revue a ain­si inté­gré un cahier cen­tral pour et avec un artiste. C’est pour le lec­teur la pos­si­bi­li­té de faire une expé­rience avec la pein­ture et pour l’artiste la pos­si­bi­li­té d’écarter d’un geste de la main ce qui fait illu­sion.

Deux autres cahiers occupent la revue. Le pre­mier cahier est réso­lu­ment tour­né vers des écri­tures qui ont publié, le second cahier est tour­né, avec la publi­ca­tion d’un pho­to­graphe, vers des écri­tures qui ont peu ou pas encore publié, même si ces deux cahiers ne sont pas pour moi sépa­rés.

Le sac du semeur numé­ro deux publie les poètes Margaret Tunstill, Jacqueline Risset, Alain Jouffroy, Hans Magnus Enzensberger, Laurent Mourey, Lou Coutet, Fabiana Bartuccelli, le peintre Pierre Nivollet, Marcelin Pleynet, la pho­to­graphe Martine Barrat et l’artiste Jeanne Gatard. Mon acti­vi­té de revuiste consiste à invi­ter les contri­bu­teurs ou à deman­der les auto­ri­sa­tions de publi­ca­tions, à mettre en ligne les contri­bu­tions sur le site de la revue dès le prin­temps jusqu’à l’été et à publier enfin le PDF de la revue.

Chaque écri­ture est une ren­contre. Une porte ouverte vers l’inconnu. J’aime sol­li­ci­ter un artiste pour les des­sins de la revue : Le Semeur, Pierre Nivollet, n°1, ou encore Semer, Prendre et don­ner, Victor Hugo sur le rocher des Proscrits, Jeanne Gatard, n°2. Le sac du semeur est une revue numé­rique annuelle et gra­tuite. J’imprime un livret uni­que­ment pour les contri­bu­teurs et les cri­tiques. Mon sou­hait serait que celui-ci puisse trou­ver place dans la biblio­thèque des écri­vains que je publie. Je suis heu­reux d’attirer l’attention sur des œuvres aus­si impor­tantes que celles de Cess Nooteboom (2016, n°1) et d’Hans Magnus Enzensberger (2017, n°2) pour ne citer que deux des poètes qui sont pour moi autant d’exemples de ce que peut être la poé­sie aujourd’hui.

Arnaud Le Vac

X