C’est avec grand plaisir que nous don­nons la parole à Arnaud Le Vac, fon­da­teur et ani­ma­teur de la toute jeune revue numérique gra­tu­ite “Le Sac du Semeur”, pro­jet aus­si sim­ple qu’am­bitieux, auquel nous souhaitons de dur­er et de ren­con­tr­er de nom­breux lecteurs, grâce à son riche pro­gramme de poètes et d’artistes. Nous vous invi­tons à télécharg­er sans délai le pdf en suiv­ant le lien à la fin de l’article.

La revue le sac du semeur a été créée au print­emps 2016. Son pre­mier numéro a décidé pour moi ce que serait le Semeur : une revue où pour­rait être mise en avant une pra­tique de la poésie et de l’art. J’ai con­tac­té les poètes Marcelin Pleynet, Claude Minière, Pas­cal Boulanger, Serge Rit­man, les pein­tres Pierre Nivol­let et Math­ias Pérez, et c’est de leur con­tri­bu­tion qu’est née la revue le Semeur.

Math­ias Pérez m’a pro­posé de pub­li­er dans la revue les textes de Bernard Noël, de Claude Minière et de Chris­t­ian Pri­gent sur son tra­vail ou plutôt son activ­ité, avec au choix deux séries de pho­tos de ses œuvres. La revue a ain­si inté­gré un cahi­er cen­tral pour et avec un artiste. C’est pour le lecteur la pos­si­bil­ité de faire une expéri­ence avec la pein­ture et pour l’artiste la pos­si­bil­ité d’écarter d’un geste de la main ce qui fait illusion.

Deux autres cahiers occu­pent la revue. Le pre­mier cahi­er est résol­u­ment tourné vers des écri­t­ures qui ont pub­lié, le sec­ond cahi­er est tourné, avec la pub­li­ca­tion d’un pho­tographe, vers des écri­t­ures qui ont peu ou pas encore pub­lié, même si ces deux cahiers ne sont pas pour moi séparés.

Le sac du semeur numéro deux pub­lie les poètes Mar­garet Tun­still, Jacque­line Ris­set, Alain Jouf­froy, Hans Mag­nus Enzens­berg­er, Lau­rent Mourey, Lou Coutet, Fabi­ana Bar­tuc­cel­li, le pein­tre Pierre Nivol­let, Marcelin Pleynet, la pho­tographe Mar­tine Bar­rat et l’artiste Jeanne Gatard. Mon activ­ité de revuiste con­siste à inviter les con­tribu­teurs ou à deman­der les autori­sa­tions de pub­li­ca­tions, à met­tre en ligne les con­tri­bu­tions sur le site de la revue dès le print­emps jusqu’à l’été et à pub­li­er enfin le PDF de la revue.

Chaque écri­t­ure est une ren­con­tre. Une porte ouverte vers l’inconnu. J’aime sol­liciter un artiste pour les dessins de la revue : Le Semeur, Pierre Nivol­let, n°1, ou encore Semer, Pren­dre et don­ner, Vic­tor Hugo sur le rocher des Pro­scrits, Jeanne Gatard, n°2. Le sac du semeur est une revue numérique annuelle et gra­tu­ite. J’imprime un livret unique­ment pour les con­tribu­teurs et les cri­tiques. Mon souhait serait que celui-ci puisse trou­ver place dans la bib­lio­thèque des écrivains que je pub­lie. Je suis heureux d’attirer l’attention sur des œuvres aus­si impor­tantes que celles de Cess Noote­boom (2016, n°1) et d’Hans Mag­nus Enzens­berg­er (2017, n°2) pour ne citer que deux des poètes qui sont pour moi autant d’exemples de ce que peut être la poésie aujourd’hui.

Arnaud Le Vac