Ce qui se dit,
cer­taines  nuits,
pour le voyage,
translu­cide étreinte,
à jamais nous lie,
à l’autre ver­sant de la mort.

Les hommes ne par­tent pas,
si ne s’invite ce secret,
invis­i­ble paysage,
où pulse l’amour,
et vibre,
vers la douceur du jour,

ce qui se dit.