Il neige douce­ment sur la peau de ma paume
comme il a neigé durant l’âge de pierre.
Nais­sent la lenteur et l’e­space­ment à l’om­bre des étoiles
nais­sent la foudre, la vapeur
sur ma main tournée au ciel des chaînes de lumière se brisent
des engrenages irisés se désengendrent.

Pub­lié dans l’an­tholo­gie Chant de plein ciel — Voix du Québec

⇒ Lien vers le bon de commande