Le bon berg­er m’a jeté
Son man­teau sur les épaules
A l’heure où la main du soir
Sonde l’âme en chaque plaie

Les chiens aboient dans les granges
On ferme toutes les portes
Bien­tôt ne va plus rester
Que ce man­teau plein d’étoiles

 

 

Psaumes du bel amour (Ad Solem, 2010)

Présentation de l’auteur