> La série américaine Joca Seria

La série américaine Joca Seria

Par |2018-08-14T10:29:48+00:00 28 juin 2017|Catégories : Critiques|

 

 

La col­lec­tion amé­ri­caine des édi­tions joca seria est née, sur un coin de table, en 2010, avec la publi­ca­tion des Poèmes déjeu­ner de Frank O’Hara. Avec appé­tit. Le coin s’est agran­di, au rythme de deux à trois titres par an d’auteurs dont nous regret­tions qu’ils ne soient pas pré­sents en France. Nous les avons ajou­tés au Menu. Pour une carte lit­té­raire amé­ri­caine plus com­plète dans notre langue, nous essayons donc d’agrandir, sur la nappe, la « tache blanche » dont parle Emmanuel Hocquard, de l’étaler, pour que les livres soient aus­si des « contribution[s] à la lit­té­ra­ture fran­çaise d’aujourd’hui »1. Un gain de ter­rain sur notre table à déjeu­ner. Un grand quelque chose, pour reprendre le titre de Ron Padgett, où le som­meil est rem­pla­cé par l’assurance qu’on ait quelque chose à se mettre sous la dent. A lire. En fran­çais, et non dans des édi­tions bilingues, afin que le texte tra­duit soit lu pour lui-même, non comme une ver­sion secon­daire. Pour que la poé­sie ne soit pas sacra­li­sée – et ain­si conve­na­ble­ment tenue à l’écart : quels romans amé­ri­cains sont publiés dans des édi­tions bilingues ? Dieu sait pour­tant si on parle d’eux à la radio et dans les jour­naux. 

Si les poètes de ce que l’on appelle « l’école de New York » sont réunis à la table de Frank O’Hara avec ses amis John Ashbery, Bill Berkson, Ted Berrigan, Joe Brainard, Ron Padgett et Anne Waldman, c’est sim­ple­ment en rai­son de l’ordre d’arrivée des convives. Mais la col­lec­tion a aus­si accueilli Charles Bernstein, asso­cié au mou­ve­ment L=A=N=G=U=A=G=E. Si l’on devait jeter un coup d’œil en cui­sine et défi­nir la ligne de la col­lec­tion, on pour­rait dire qu’elle s’intéresse aux auteurs proches ou héri­tiers de The New American Poetry de Donald Allen, antho­lo­gie sémi­nale publiée par Grove Press en 1960, don­nant une visi­bi­li­té inédite alors à la poé­sie expé­ri­men­tale amé­ri­caine. Mais pas uni­que­ment : même si elle se consacre sur­tout à lit­té­ra­ture amé­ri­caine du der­nier demi-siècle, la col­lec­tion veut aus­si s’intéresser à des auteurs quelque peu oubliés en France, comme Langston Hughes par exemple.

 

 

Collection. Du latin col­li­gere, pla­cer ensemble, recueillir, réunir. Une nou­velle éty­mo­lo­gie pour­rait-être aus­si co-legere, lire ensemble. Co-lec­tures amé­ri­caine. Nous joi­gnons nos taches blanches sur la nappe du déjeu­ner à celles de bien d’autres, celles du bureau sur l’Atlantique, de la col­lec­tion Format Américain, de la série amé­ri­caine des édi­tions José Corti, des édi­tions de l’Attente, du Bleu du Ciel, de contrat maint, des édi­tions Éric Pesty, Grèges, Héros Limite, La Nerthe, Les Presses du Réel, Nous, du Théâtre Typographique et d’autres encore. Lire avec les tra­duc­teurs, eux-mêmes sou­vent écri­vains, Stéphane Bouquet, Vincent Broqua, Marc Chénetier, Martin Richet, entre autres. Avec les poètes fran­çais Jean-Marie Gleize et Jacques Roubaud qui nous ont fait l’amitié de signer les post­faces aux livres de Charles Bernstein et de Ted Berrigan. Mais aus­si avec les artistes amé­ri­cains qui, par les cou­ver­tures qu’ils ont signées, nous invitent à pas­ser à table, comme dans le col­lage de George Schneeman pour On ne sait jamais de Ron Padgett, regard pro­fond et tomates écar­lates. Avec Susan Bee, Joe Brainard, Rudy Burckhardt, Saul Leiter, George Schneeman ou encore Kiki Smith, on voit donc les livres avant de les lire.

 

Depuis décembre 2016, la col­lec­tion amé­ri­caine des édi­tions joca seria s’est enri­chie d’une série bilingue en for­mat poche dont l’ambition est d’explorer l’extrême contem­po­rain. Cette série compte trois titres, de coin à cor­ner de Tina Darragh, Le jar­din de M. de Marcella Durand et La gram­maire des os de Tonya M. Foster, tra­duits par Olivier Brossard et Béatrice Trotignon.

 

_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​

1 – Emmanuel Hocquard, “Taches blanches,” Ma Haie (Paris : POL, 2001) 403.

 

 

 

 

 

X