Richard
ces fameux prob­lèmes d’hommes
ils sont venus s’ajouter
à ceux de fin du mois

quel est le plus dur
de la mélan­col­ie ou du manque
même aux heures les plus pâles de la nuit
je n’ai jamais su

et le temps venu
on se dit qu’on a raté sa vie
qu’on n’a pas su lutter
qu’on a seule­ment cassé son âme

à regarder aujour­d’hui les morceaux
dans le caniveau
les cama­rades sont devenus rares

les rêves sont intacts
on se révolte encore
on refuse de s’al­longer sur la pierre
et d’of­frir sa gorge au couteau
demain s’éloigne toujours
et nous le poursuivons