Heure engour­die de doute
Pas de chemins
Pas de lumières
Pas de balise en l’instant qui s’effondre
Plus qu’un vis­age qui se crispe
C’est le regard de l’autre
Un foudroiement sans tendresse
C’est toi moins la bête
Dans les bras d’un ange abattu
Même si tout est voué à se taire
Oppos­er Mozart à l’hiver
Nos voix funam­bules aux ciseaux du ciel
Fomenter l’insurrection des souffles
Le défi de l’été en janvier
Fris­son d’é­tole dans le silence
Une aile a rétabli la nuit