Ban­cal, hirsute
Il avance
Appuyé sur les mythes
La peau dorée par le soleil
Le cœur qui tape
Il a tout don­né à la peur de dieu
Son nom est un voile
Il avance dans le silence
L’expatrié
Seul entre deux mimosas
Deux fleurs de pavot
Il avance
Tan­tôt vif tan­tôt effacé
L’air le pousse dans le vent
Et ren­verse ses certitudes
Dans la marge
Il a noté quelques souvenirs
Sur lesquels il s’appuie pour marcher

 

extrait de La sim­ple évi­dence de la beauté Ed Atlanti­ca 2011
 

Présentation de l’auteur