> Abdourahman Waberi, Tours de chapelet pour Tombouctou

Abdourahman Waberi, Tours de chapelet pour Tombouctou

2017-12-30T16:33:11+00:00

 

Une petite amphore rem­plie d’eau
Pour les ablu­tions rituelles

 

Dans le creux d’une val­lée aride
Dans la joie du jour com­men­çant

Dans le bruit et la ger­mi­na­tion du temps
je n’ai rien à moi – sauf la crainte de Dieu

 

C’est Dieu qui pour­voit à la vie
Qu’Il m’a don­née
Jusqu’à mon heure ultime
Où il ne fera point nuit

 

………………………………………………

Comme un papillon de nuit
Qui se jette
Avec  joie sur la flamme

Là où les étoiles brillent
Qu’en dia­go­nale de nous

 

 


 

Allah

Al-lah
A — -llah
Les deux syl­labes
Répétées à l’envi
Un nom
Ouvreur de vies

Allah
Al-lah
A — -llah
Sortir la tête du som­meil est une cor­vée
Si l’âme ne quête pas la lumière
Et les guerres à l’intérieur de soi

 


 

Arif

Le Connaissant
La gran­deur est sa cape
L’immensité sa soif
Une graine de mou­tarde
Son orgueil

 

 


 

De Cheikna

On a rete­nu la leçon
Il a dit
Abaisse-toi et tu res­sem­ble­ras
A la pleine lune
Dont les gens ne voient
Que le reflet dans l’eau

 

 

Ne soit pas
Arrogant comme la fumée
Qui s’élève dans le ciel
Alors qu’elle n’est qu’un pro­duit
De la terre

 

 


 

Le chien de mon for inté­rieur

est là
cou­ché devant
le che­nil de la vie
Nu
tel le nour­ris­son
Qui attend tout de nous

 

 

 

 

Présentation de l’auteur

Abdourahman Waberi

 

Né à Djibouti, Abdourahman Waberi vit entre Paris et les Etats-Unis où il enseigne les lit­té­ra­tures fran­co­phones à George Washington University (Washington DC). Il est l’auteur de nom­breux romans, notam­ment Aux Etats-Unis d’Afrique, et d’un recueil de poèmes Les nomades, mes frères, vont boire à la Grande Ourse (Pierron, 2000)

 

Abdourahman Waberi

Sommaires