Datcho Gospodinov, Devant la gare routière et autres poèmes

Par |2021-11-06T16:56:20+01:00 6 novembre 2021|Catégories : Datcho Gospodinov, Poèmes|

Traduit du bul­gare par Kras­simir Kavaldjiev

Le vent fleu­rant le gazole brûlé
saisit soudain
de la pous­sière et des tick­ets déchirés
et en remplit
la sébile du mendiant.

 

La fille du café

La fille ren­trait les parasols –
ailes ballantes.
Et le lendemain
– pour la quan­tième fois? –
elle les rouvrirait
au-dessus de la bière aux tables dehors
et du bavardage quotidien.
Les para­sols frémi­raient au vent
sans jamais
                   jamais s’envoler…

La fille étreignait
des ailes ballantes.

 

Poéte

Vul­nérable de façon peu mod­erne. Et illogique :
tu cherch­es le filet de l’univers
dans l’essence propre…
Irréel au milieu du terre-à-terre humain.
Vrai –
  dans le cos­mod­rome du rêve
    (au bout d’in­quié­tudes inachevées).
D’où –
  chargé d’attentes,
    explosé de mots tus –
      avec ton vers le plus exquis
        tu t’envoles…
Sans même avoir atteint
la per­fec­tion poétique,
néces­saire à présent
aux dimen­sions touchées par l’amour.

Présentation de l’auteur

Datcho Gospodinov

Datcho Gospodi­nov est né en 18.02.1968 a Raz­grad, Bul­gar­ie. Il a étudié la Philolo­gie  bul­gare et les sci­ences  de la bib­lio­thèque. Il est l’auteur de cinq livres - 4 imprimés et un élec­tron­ique et le créateur et éditeur de e‑Lit.info, site de littérature.

Autres lec­tures

Aller en haut