Denise Boucher, Boîte d’images (extraits)

2019-08-04T18:01:12+02:00

Com­ment s’en aller d’elle
com­ment quit­ter son lait 
com­ment se défiler
sauter seule à la corde
der­rière la maison
sans déchanter pour soi
j’ai une méchante mère
sans courir à la haine
com­ment rêver partir

Pub­lié dans l’an­tholo­gie Chant de plein ciel — Voix du Québec

⇒ Lien vers le bon de commande

Présentation de l’auteur

Denise Boucher

Ecrivaine, dra­maturge – sa pièce Les fées ont soif, qui fit scan­dale lors de sa créa­tion en 1978, est jouée dans le monde entier — Denise Bouch­er est avant tout poète. Poète grandeur nature, ain­si la présente le Larousse qui l’a intro­duite dans son édi­tion 2018. Grandeur nature, à l’image de ce Québec où elle a vu le jour en 1935, du temps où les élites et l’église impo­saient leur car­can sur les corps et les esprits. Grandeur nature à l’image de la vie qu’elle étreint à plein bras et dont elle chante dans une langue savoureuse les grands et petits bon­heurs, les pertes et les défaites. Poète, Denise Bouch­er a voulu l’être en toute con­science et lucid­ité sans jamais se dépar­tir de son sens de l’humour et de sa drô­lerie. Elle n’a cessé de démonter/dénoncer les rouages de la société patri­ar­cale et tous les con­formismes. En 2017, elle a pub­lié Boîte d’images, une antholo­gie per­son­nelle qui a rem­porté le grand prix du Fes­ti­val inter­na­tion­al de poésie de Trois-Rivières.

 

 

Autres lec­tures

Aller en haut