Jean-Pascal Dubost, & Leçons & Coutures II &I

Par |2019-10-16T08:57:02+02:00 14 octobre 2019|Catégories : Critiques, Jean-Pascal Dubost|

Exer­ci­ce de style éru­dit, tis­sé, brodé, piqué à la que­nouille, com­posé de « 99 pro­sains traités dans la stim­u­lante con­traincte du neu­vain en prose » ren­dant compte du style et de l’influence de 99 écrivains et écrivaines sur le poète, & Leçons & Cou­tures II de Jean-Pas­cal Dubost, sor­ti le 15 mai 2018 dans la col­lec­tion présent (im)parfait des édi­tions Isabelle Sauvage, fait joli­ment suite au vol­ume I de la série, paru il y a six ans déjà, per­me­t­tant la (re)découverte de l’œuvre des pre­miers à tra­vers celles du second. 

Antje Krog — Comme la lib­erté ça n’existe balle, ordonc, pass­er à l’acte poé­tique et que quelque­ment cela se fasse, faire que le poème soit une rafale de mots, et un acte utile de com­bat, et utile comme la pluie, et une arme d’assaut, et de défense con­tre les attaques, et d’attaques con­tre les défens­es, et une arme de per­sua­sion sub­lim­i­nale, car la poésie, hé, bien visée, ça peut faire mal — 

 

D-/R‑estituer. (Re)Transcrire, écrire sur et par­fois dans, le plus sub­jec­tive­ment pos­si­ble, les textes qui l’ont mar­qué : tel est l’objet qui con­stitue, dans le fond(s) comme dans la forme, ce Grand Livre de Dettes de Jean-Pas­cal Dubost, « cryp­to-punk-poète-hack’ sauvage & cap­teur d’énergie, fab­ri­er & pilleur & citeur obligé & brifaud lex­i­colâtre, exagéra­teur & fau­teur de langue » dans le style et pré­cis et pré­cieux, riche et com­pos­ite, com­plexe et lap­idaire mêlant langues ver­nac­u­laires, ancien français, latin, anglais, ono­matopées, sym­bol­es, folles éty­molo­gies et autres Fan­tas­queries auquel le poète nous a habitués et auquel il n’a de cesse de don­ner feu et air, matière et souffle.

Eric Darsan — & Leçons & Cou­tures II — Jean Pas­cal Dubost — Isabelle sauvage -

Un hom­magi­er qui fait la part belle aux Français, con­tem­po­rains (Josse qui en par­le ici sur remue.net, Jac­cot­tet, Pen­nequin, Roubaud) ou moins (Artaud, Mal­lar­mé, Hugo, Ron­sard), aux Améri­cains (Bukows­ki, Carv­er, Whit­man), peu aux femmes, quinze à peine, en rafale et égarées (Drey­fus, Guil­let, Rouzi­er, Loizeau, Pinçon, Sar­raute). Avec des choix par­fois con­testa­bles (l’œuvre éro­tique de Jacques Abeille), n’était leur impor­tance dans l’écriture, la lib­erté et l’imaginaire du poète (où George R.R. Mar­tin côtoie Julien Gracq), l’invitation à (re)découvrir des auteurs moins con­nus ou évi­dents (Mon­choachi, Juvé­nal, Anonyme, Marc Papil­lon, seigneur de Las­phrise), l’invention et la drô­lerie de leur expo­si­tion (Jean de Sponde, « Mahomet égorgeant Jésus avec un sabre ven­du par Bouddha »).

Une antholo­gie de la taille d’une main, qui tient dans la poche et de la minia­ture — aux car­ac­tères d’argent ciselé sur cou­ver­ture moirée, à l’esperluette enlu­minée, let­trine et bla­son à la fois, qui par-delà l’audace et de ses dehors altiers et de ses dedans emportés, s’achève hum­ble­ment par un “Mer­ci de m’avoir lu. » Un pré­cis qui gagne à être com­plété par le vol­ume I, sor­ti le 15 févri­er 2012 qui in-/é-/con-voquait de même(s) manière(s) autant d’incontournables qu’Ovide, Ker­ouac, Gins­berg, Rim­baud, Lautréa­mont, Joyce, Cer­van­tès, Woolf, Plath, Dick­in­son, Shake­speare, Michaux, Vil­lon, ou qu’un (d)étonnant Molière et com­por­tait, out­re l’aphoristique et final « com­plexe Dubost (phras­es lares) », des anno­ta­tions et une pré­face qui, déjà, (pro-)posait le pla­giat et le détourne­ment comme con­sti­tu­tifs – au même titre que la lec­ture —  d’une lit­téra­ture poé­tique autoéïdé­tique et manifeste. 

 

La poésie n’a aucun pou­voir. C’est une autre force : l’absence de pou­voir libère. Le cryp­to-poète crypte son poème pour défendre sa lib­erté d’expression et la lib­erté de penser, revendique son oppo­si­tion aux médias spé­cial­isés dans la vidan­ge céphalique ; la com­plex­ité, le cryp­to-sig­nifi­ant par­ticipent d’un effort libertaire.

 

Présentation de l’auteur

Jean-Pascal Dubost

Jean-Pas­­cal Dubost est né en 1963 à Caen. C’est un cri­tique lit­téraire qui pub­lie dans plusieurs revues (Europe, C.C.P…) et il est égale­ment l’au­teur de nom­breuses actions en faveur de la poésie d’aujourd’hui. Il est en effet prési­dent de la Mai­son de la Poésie de Nantes depuis 2001. 
Poète, il a pub­lié Les Nom­breux (2001, Le Dé Bleu) ; Fon­drie (2002, Cheyne édi­teur) ; Les Loups vont où ? (2002, Obsid­i­ane) ; Mon­stres Morts (2005, Obsid­i­ane) ; Dame (2005, édi­tions 1:1) ; Nerfs (2006, La Drag­onne) ; Fatrassier (2007, Tara­buste) ; Vers à vif (2007, Obsid­i­ane). Il pub­lie le 15 mai 2018, & Leçons & Cou­tures II, aux édi­tions Isabelle Sauvage.

Poèmes choi­sis

Autres lec­tures

Jean-Pascal Dubost, & Leçons & Coutures II &I

Exer­ci­ce de style éru­dit, tis­sé, brodé, piqué à la que­nouille, com­posé de « 99 pro­sains traités dans la stim­u­lante con­traincte du neu­vain en prose » ren­dant compte du style et de l’influence de 99 écrivains […]

mm

Eric Darsan

Eric Darsan Né en 1975, auteur et cri­tique, Eric Darsan pub­lie textes et arti­cles en revue (remue.net, Poez­ibao, Sitaud­is, La vie man­i­feste, …) ain­si que sur son site per­son­nel. Il par­ticipe active­ment au col­lec­tif Général Instin. (G)rêve, Général(E) : Chant de guerre pour l’armée d’Instin, une série insur­rec­tion­nelle en 4 temps, a été pub­lié en juin 2018 en col­lab­o­ra­tion et en simul­tanée sur Remue.Net et Lun­di Matin. Il est égale­ment l’auteur d’un ouvrage sur l’œuvre de Jacques Abeille inti­t­ulé Le Monde des con­trées, illus­tré par l’atelier graphique des 400 coups et paru aux édi­tions Le Tripode en févri­er 2016. Ses écrits explorent et dévelop­pent les liens exis­tant entre cri­tique et créa­tion, lit­téra­ture et poli­tique, avec une préférence pour l’édition indépen­dante et engagée de forme poé­tique et expéri­men­tale. Une voie qui s’illustre notam­ment, en théorie et pra­tique dans un Man­i­feste rédigé avec Lou Darsan à la demande de L’antre de l’O­gre, et une inter­ven­tion : Lou et Éric Darsan, libraires d’un soir à l’invitation de la Librairie Charybde. L’essentiel de ses pub­li­ca­tions : http://ericdarsan.blogspot.com/p/pu.html
Aller en haut