Joëlle Pétillot, Gadoues et autres textes

Par |2019-04-04T17:38:43+02:00 4 avril 2019|Catégories : Joëlle Pétillot, Poèmes|

Gadoues

 

Par­lons de la pureté des gadoues, des rêves en flaques, ces ocres irisés aspirés des semelles.

Chaque fois un bruit de suc­cion emporte un peu de terre qui dit qu’on avance. Les pas jouent à imiter un dernier 
souffle.

 

Oui, un pied peut pleur­er quand il porte un corps dont il ne veut pas. 

 

 

Hors

 

A tou­jours pren­dre l’autre chemin

Marcher en boi­tant tout droit

Pleur­er à pau­vres larmes 

Je sais que j’ai rai­son de me tromper

 

Je te mécon­nais par cœur

 

 

Jardin de plomb

 

Dans le jardin obscurci

La presque nuit du jour

Reçoit l’entaille

La diag­o­nale apurée 

Un éclair boutant l’ombre

Qui donne à espér­er la paix. 

 

 

L’île-vent

 

C’est une île drapée de vent. Encom­brée de vols cal­ligraphes, d’azur plombé.
Vienne une tem­pête et c’est le phare qui sem­ble écrire. S’écrasent alors des mots intran­quilles claquant comme 
des injures. Leurs lam­beaux crochent la rocaille, qui ne bouge pas. Le sel brille comme une armée, il faut rire de 
sa blancheur noire. 

Elle ronge, mais la plaie a du goût.

Au milieu, la mémoire enfon­cée des pier­res ne compte pas de rêves. 

Nous sommes faits d’un sable dont les grains ne savent pas pleurer.

 

 

Silence con­tre

 

L’éternité aboie depuis le seuil

Je n’ai que du silence à lui opposer

Ce serait cela, l’humain

Une brièveté craintive

Le sourire sourd, envers et contre

Le chien lâché

Pis­seux d’attente

La porte trop légère

Qui me pro­tège des crocs

 

            Mais le sang bourdonne

            De la terre-abeille

            Les rêves à mes narines

            Se rêvent encore plus loin car il se tient au cœur du monstre

            Un sem­blant de pitié

 

L’éternité aboie depuis le seuil

Se tient droit

Mon silence contre.

 

Présentation de l’auteur

Joëlle Pétillot

Née le 1er Octo­bre 1956

Blog poésie/ littérature/ photo

http://www.joelle-petillot-la-nuit-en-couleurs.com

Pub­li­ca­tions dans revues : 

Numérique : Lichen, Reflets du Temps, Ardent Pays, Le Cap­i­tal des mots, La Cause lit­téraire, POSSIBLES. 

Numérique/papier : 17 sec­on­des N°8, Voix nou­velle sur le site Décharge.

 Papi­er : Poésie pre­mière N° 67, Incer­tain Regard novem­bre 2017 Décharge (Le choix de Décharge) N°176, décem­bre 2017 Comme en poésie, N°72, début décem­bre 2017, ARPA Mai 2018, 

À paraître : 2 textes dans Décharge

 5 textes dans Ver­so début 2019/textes dans écrits du Nord, Edi­tions Hen­ry fin 2018 (Octo­bre)

Pub­liée dans le cadre du con­cours 2017 de poésie RATP, livre 100 poèmes pour voy­ager. 

 Autres :

La belle ogresse, roman

La reine-mon­stre, roman

Le hasard des ren­con­tres, nou­velles

Pub­liés à Chemins de tr@verses.

Autres lec­tures

Joëlle Pétillot, Le Bal des choses immobiles

Il y a de nom­breuses façons d’être poète, ou poétesse, désor­mais : un tel sera poète « lyrique », le mot restant grande­ment tabou après un siè­cle « d’effacement élo­cu­toire » du poète ; un autre se con­sacr­era aux […]

Aller en haut