Richard Roos-Weil, Intérieurs (extraits)

Par |2021-09-05T12:53:27+02:00 6 septembre 2021|Catégories : Poèmes, Richard Roos-Weil|

Notes oubliées 

    

Même si le vert est par endroits plus sombre

À cause du tapis d’algues

Du courant qui de ce côté-ci s’amenuise

  Nous n’oublions pas l’eau celle du fleuve

Du linge que l’on lave

Qui sèche sur la pierre

 

 

∗∗∗

À deux peut être

 

On ne peut pass­er à plusieurs

Le ciel ne tient pas lieu de cordage

 

Tu bal­aies des débris des éclats de voix

Ne veux avoir maille avec la terre noueuse

 

Répète appelle

Écho ! écho !

Comme des enfants qui appren­nent l’a le b d’un alphabet

Pour ne per­dre le fil

 

∗∗∗

 Passé le pont

 

Nos mains autour de nos lèvres quémandent

Le pan­neau nous avertit

Ne pas se pencher ainsi

 

Surtout ne pas crier ne pas appeler

Souf­fler sur les feuilles des arbres

Et atten­dre que nos paupières nos lèvres bat­tent à leur rythme

 

∗∗∗

 Jeune fille

 

L’air dans la mai­son cav­erneuse nous rassemble

 Ta voix grelot­tait tremblait

 

Ne voulait garder la tête coin­cer en haut vers la gorge

                                               

Nous sédui­sait que ta robe s’évase

S’écoute se récite en com­plaintes amoureuses

Tu regar­dais de coté

Essayais gauche­ment :

 

Impos­si­ble que cet intérieur som­bre me ressemble

Que ce nuage soit une barque

                                              

Ne pas par­tir aussitôt

Ne pas laiss­er la nappe en boule

                                                        

                                              

∗∗∗

Un désor­dre d’aube et de feu * 

 

Même si tu t’inquiètes de ton emportement

Ose un coup de poing sur la table

Au sou­venir

D’une fontaine qui mur­mure dans la paume de tes mains *

Ne meurt

À l’angle d’une rue sombre

Le soleil sa pelote de laine

Sa ficelle son ruban

Ces bal­lots de mots et de foins

                                                                                                        

                                                          *Deb­o­rah Heissler             
                                                         Chiaroscuro (aen­crages &co)

Présentation de l’auteur

Richard Roos-Weil

Né en 1953, habite la région parisi­enne où il con­tin­ue son tra­vail de médecin hos­pi­tal­ier en cen­tre de san­té ; ses écrits sont récents avec des par­tic­i­pa­tions dans dif­férentes revues (Arpa, Tra­ver­sées, poésie pre­mière, terre à ciel …) deux recueils ¨le Parvis des ombres¨ (Encres vives) , ¨le par­avent des jours¨ (Incli­nai­son) et prochaine­ment ¨Fenêtres tra­ver­santes¨ aux édi­tions du Petit pois

Autres lec­tures

Aller en haut