> Tom Viry, Déchirer la nuit (extraits)

Tom Viry, Déchirer la nuit (extraits)

Par |2019-04-05T14:22:43+02:00 4 avril 2019|Catégories : Poèmes, Tom Viry|

1.

C’est une vision un esprit fou 
accrou­pi sur sa branche
qui se griffe les joues
                             de nuit
                                       de jour
il jette par­fois très loin 
des mots amers 
d’admirables jurons

por­tés par le vent 
                             hap­pés par la mer
et ça brille
                             dedans la nuit

 

2.

Voilà que pendent les restes du monde 
défro­qués jusques à la moelle

voi­là ces faux visages
qui ne disent même plus rien 
et trans­pirent de regards morts

et puis voi­là ce qu’on ne voit plus 
de brefs sou­rire miteux
comme des oiseaux en cage

et puis
le vent n’a pas tout dit 
il reste de quoi pleu­rer 
il reste de quoi fré­mir

et peut-être qu’au fond
ce ne serait que ça
un peu d’air frais dans les che­veux 
un peu de vide dans la caboche
un brin de rien au fond des yeux

 

3.

À trop regar­der les étoiles
j’ai comme un vide au fond des yeux

sur les par­kings où dort la neige
les vieux loups blancs sont morts de trouille 
mais à la nuit tou­jours vien­dra le jour

et toi t’es là dans cette rue
comme le chat gris du vieux fau­bourg

 

4.

L’aube sur son radeau 
s’accroche au toit du monde

l’horizon vêtu de bleu 
referme ses volets

il y a entre les deux 
quelques gouttes d’existence

et ce vent rageur 
qui tente de crier
un mot

 

5.

J’ai tant cre­vé les nuits
au tra­vers des car­re­fours 
à visi­ter les ombres
de l’homme à l’insecte 
qui arrache sa peau
mon âme est quelque part 
au-des­sus de ma tête

ma poé­sie n’est rien de plus 
qu’un tas dégueu­lasse

 

6.

Crac
noir
dehors dedans
la nuit qui fait cre­ver

Plop
blanc
lumière d’aurore 
entre les yeux

Crac 
Plop
noir blanc 
noir
à l’infini

 

7.

J’ai dit mille fois les mots 
un par un
peut-être trop bas
ou peut-être trop mal
mais je les ai dits bon sang 
alors pour­quoi
ne les vois-je pas briller 
là-haut dans le noir
où sont-ils dis-moi
sont-ils res­tés dedans ma tête

 

Présentation de l’auteur

Tom Viry

Tom Viry, de son vrai nom Thomas Sohier, est né à Dunkerque en 1989. Il vit actuel­le­ment à Paris où il tra­vaille comme édi­teur.

Il a été publié dans dif­fé­rentes revues telles que Nouveaux Délits, Traction-Brabant ou encore Traversées.

Autres lec­tures

X