> Voix du Québec : Jean-Marc La Frenière, La Rose est nue,

Voix du Québec : Jean-Marc La Frenière, La Rose est nue,

Par |2019-05-04T20:34:13+02:00 4 mai 2019|Catégories : Essais & Chroniques, Jean-Marc La Frenière|

La rose est nue 

J’interroge le vide

avec les yeux pleins d’eau 
et les bras tatoués de soleil.

Qui suis-je dans la nuit, 
la voix prise de ver­tige, 
la vie prise en otage.

Le peu qui manque à notre soif 
est le verre qu’il faut boire.

Le cœur est comme un poing 
bles­sé par les épines.

La rose est nue par­mi les ronces.

 

 

À mes enfants 

Vous ne deman­diez que la parole 
et c’est moi qui par­lait.

Vous ne deman­diez qu’une source 
mais c’est moi qui buvait. 
Pardonnez-moi l’absence 
quand vous mou­riez de soif.

Pardonnez-moi de n’avoir pas été là,

trop per­du dans mes larmes pour entendre vos rires, 
trop per­du dans mes mots pour écou­ter vos rêves, 
trop per­du dans mes pas pour me trou­ver en vous.

Pardonnez-moi sur­tout de n’être qu’un rêveur 
oublieux de ces choses qui importent au réel. 
Rien n’est tout à fait vide ni tout à fait plein. 
Nous ne sommes jamais 
ni tout à fait ici ni tout à fait ailleurs.

Si la soif porte sa source

je m’en irai moins seul de vous savoir heu­reux. 
Je m’en irai moins con faire la bise aux nuages.

 

 

Présentation de l’auteur

Jean-Marc La Frenière

Jean-Marc La Frenière est né au Québec dans la val­lée du Richelieu. Poète de rue, il dis­tri­bue sa poé­sie par l’intermédiaire des iti­né­rants. Il s’est mis à la prose depuis 2 ans sur le net, notam­ment dans les groupes d’écriture col­lec­tive « Préfaces » et « Passages ».

Poèmes choi­sis

Autres lec­tures

X