> Alfred Edward Housman, Si le garçon languit en son désir

Alfred Edward Housman, Si le garçon languit en son désir

2017-12-31T00:04:40+00:00

 

 

 

 

 

Si le gar­çon lan­guit en son désir,
    Muet, pri­vé d’élan et pâle,
Comme gisant aux portes de la mort,
    C’est vous, jeune fille, qui pou­vez le gué­rir.

Les maux des amou­reux sont tous à ache­ter :
    L’air exté­nué, la voix assour­die,
La tête basse, les yeux caves,
    Vous pou­vez tout acqué­rir.

Achetez-les, ache­tez-les : matin et soir
    Les maux des amou­reux sont tous à vendre.
Alors c’est vous qui serez sans force ni cou­rage ;
    Mais lui, l’amoureux, ira mieux.

 

Traduction par Delia Morris et André Ughetto

*  *  *

When the lad for lon­ging sighs,
    Mute and dull of cheer and pale,
           If at death’s own door he lies,
   Maiden, you can heal his ail.

           Lovers’ ills are all to buy :
  The wan look, the hol­low tone,
           The hung head, the sun­ken eye,
   You can have them for your own.

            Buy them, buy them : eve and morn
  Lovers’ ills are all to sell.
            Then you can lie down folorn ;
   But the lover will be well.
 

*  *  *

Présentation de l’auteur

X