> Après une lecture de : Joseph Andras, “De nos frères blessés”

Après une lecture de : Joseph Andras, “De nos frères blessés”

Par | 2018-02-26T02:06:24+00:00 23 septembre 2016|Catégories : Essais & Chroniques|

 

 

           Déclaration au pays d’adoption

Je lis “À nos frères bles­sés” le titre
me touche – faux – je suis spon­ta­né­ment
par­tie des bles­sés, ceux qu’on a vou­lu éteindre
réduire au silence obéis­sant au prix – vrai –
de leur digni­té d’hommes quitte à croire
aux gra­ti­fi­ca­tions au mérite mes­quines
tou­jours un cran au-des­sous jamais
d’assurance – je l’ai déjà écrit – oui je
com­prends enfin, en toute fin, pour­quoi
des expres­sions, des phrases entières en arabe
(leur langue, leur écri­ture) sans expli­ca­tion aucune
petit hom­mage et par­don pour cette mer lacune
à com­bler peut-être par la lit­té­ra­ture
l’indisable béance de cette infor­tune.

 

                                                                                                       29 juin 2016