Dans la boîte aux lettres de ce matin, la nou­velle livrai­son des édi­tions “La Porte” – et plus pré­ci­sé­ment l’avant-dernière, car Yves Perrine annonce la ces­sa­tion de son acti­vi­té après 22 ans d’un tra­vail arti­sa­nal de qua­li­té, sur des textes dont il assu­rait la dif­fu­sion tou­jours accom­pa­gnée d’un mot per­son­nel atten­tion­né à ses nom­breux abon­nés. Nous le saluons ami­ca­le­ment, en regret­tant la dis­pa­ri­tion de ces livrets pré­cieux dans le monde de la poé­sie.

Serpiente alqui­mi­ca – Wikipedia com­mons

Et parce que tout est un éter­nel recom­men­ce­ment, nous avons le plai­sir d’annoncer la nais­sance pro­chaine de la revue L’OUROBOROS, édi­tée dans le cadre de l’association l’Ouroboros dont Jacques André est le pré­sident.  Christine Durif-Bruckert, qui coor­donne le pre­mier numé­ro de la revue, consa­cré au thème de la transe, lance un appel à nou­velles :

Ouroboros, revue lit­té­raire, recherche pour son pre­mier numé­ro qui por­te­ra sur le thème de la transe, des manus­crits inédits de nou­velles se rap­por­tant à ce sujet.
Le manus­crit com­por­te­ra au moins 8000 signes et au maxi­mum 16000, espaces com­pris. Prière de l’envoyer en cour­rier simple sous forme impri­mée en Times 12
inter­ligne simple avant le 30 juin à l’adresse sui­vante :

Revue L’Ouroboros
5 rue Bugeaud
69006 Lyon

Le manus­crit ne com­por­te­ra ni le nom de l’auteur ni ses coor­don­nées, mais sera iden­ti­fié par un simple numéro’auteur crée­ra aléa­toi­re­ment lui-même avec 2 lettres, 3 chiffres, 2 lettres (à l’imitation des imma­tri­cu­la­tions d’automobiles, exemple : AA 123 BB).

L’envoi sera accom­pa­gné d’une enve­loppe com­por­tant à l’extérieur le même numé­ro d’identification à l’exclusion de toute autre men­tion ; cette enve­loppe cache­tée contien­dra quant à elle :

1. les coor­don­nées com­plètes de l’auteur (nom, adresse, tél. mail),
2. un bref CV,
3. sa date de nais­sance,
4. le titre de la nou­velle,
5. le numé­ro d'identification.

Un jury com­po­sé de l’équipe fon­da­trice de la revue se pro­non­ce­ra et retien­dra les meilleurs textes. Les manus­crits non rete­nus ne seront pas ren­voyés.