S’ag­it-il d’un recueil ou d’un poème ? C’est que Jean­py­er Poëls est avare de ses mots. Un vers ou deux (rarement) brefs, la plu­part du temps, par page. C’est suff­isant pour trac­er le por­trait d’un aïeul tout en noblesse et peu cau­sant. Les indices sont égrenés parci­monieuse­ment de page en page : Wit­loof, chicorée, Orchies… Le lecteur peut alors se sou­venir que Jean­py­er Poëls est né dans le Nord de la France ; le Nord, terre du chicon, Orchies berceau de la société Ler­oux… C’est donc la région qui est ain­si décrite, par un bout de la lorgnette (wit­loof est le nom fla­mand de la chicorée…) : por­trait d’un aïeul enrac­iné ! Deux cita­tions closent ce livret : l’une de Jean Ros­tand, tirée des “Pen­sées d’un biol­o­giste”, l’autre de La Rochefou­cauld, tirées de ses “Maximes”, toutes deux qui remet­tent la vieil­lesse à sa juste place… Tout est à décou­vrir. Mais qu’on ne s’y trompe pas : cette con­ci­sion est gage de qual­ité. Jean­py­er Poëls édite aus­si des “estam­pes pau­vres” avec les moyens du bord tirées à petit nom­bre d’ex­em­plaires et qu’il envoie à ses amis et assim­ilés. C’est réjouis­sant même si l’on remar­que la même parci­monie à l’é­gard de la langue, ce qui explique que ses vers ressem­blent à des aphorismes…

Jeanpyer POËLS, Aïeul, La Porte éditeur

Jean­py­er POËLS, Aïeul, La Porte éditeur, 
non pag­iné (28 pages),

Ce livret : 4 €. 
Abon­nement 6 n° : 22 € (port com­pris pour la France) 
Yves Perrine 
215 rue Moïse Bodhuin
02000 LAON.

mm

Lucien Wasselin

Il a pub­lié une ving­taine de livres (de poésie surtout) dont la moitié en livres d’artistes ou à tirage lim­ité. Présent dans plusieurs antholo­gies, il a été traduit en alle­mand et col­la­bore régulière­ment à plusieurs péri­odiques. Il est mem­bre du comité de rédac­tion de la revue de la Société des Amis de Louis Aragon et Elsa Tri­o­let, Faîtes Entr­er L’In­fi­ni, dans laque­lle il a pub­lié plusieurs arti­cles et études con­sacrés à Aragon. A sig­naler son livre écrit en col­lab­o­ra­tion avec Marie Léger, Aragon au Pays des Mines (suivi de 18 arti­cles retrou­vés d’Aragon), au Temps des Ceris­es en 2007. Il est aus­si l’au­teur d’un Ate­lier du Poème : Aragon/La fin et la forme, Recours au Poème éditeurs.