> Mots et chemins

Mots et chemins

Par |2018-10-17T03:03:10+00:00 8 mars 2013|Catégories : Critiques|

 

Marie Desmaretz, meur­trie par la perte de son com­pa­gnon il y a quelques années, fait preuve d'une belle atten­tion à la souf­france des autres dans ce petit recueil. Elle ne se referme pas sur son mal­heur (même si l'on ne fait jamais son deuil de l'être aimé) comme elle aurait pu le faire, car elle sait ce qu'est le mal­heur : aus­si l'empathie qui tra­verse ces poèmes a-t-elle un rare accent de sin­cé­ri­té.

    Pas d'éclats de voix, pas de pitié aus­si indé­cente qu'inutile, pas de pos­ture pour atti­rer l'attention, mais la plus grande sim­pli­ci­té, une voix rete­nue, une approche patiente de la dure­té de vivre… Ces courts poèmes vont à l'essentiel et c'est sans doute pour cela qu'ils vont droit au cœur du lec­teur. On sait ce que dis­si­mule mal l'expression conve­nue "longue mala­die" ; Marie Desmaretz sait par­ler de celui qui souffre, avec des mots justes, sen­sibles et renou­ve­lés : "Il se tient fati­gué /​ au cœur d'un vieux pays /​ qu'il ne recon­naît plus /​ et qui l'abandonne". Avec peu ("la fis­sure du temps" ou "la lumière s'efface"), dans l'union des contraires ("Comme un galet gla­cé /​ au cœur du fruit"), elle dit pudi­que­ment la nuit qui enve­loppe celui qui lutte contre la mort. Mais cela ne va pas sans rayons de lumière car le désir ne déserte pas le lut­teur qui veut "retrou­ver dans le feu /​ l'éternelle étin­celle". Cette suite de poèmes est comme un jour­nal de com­bat contre le déses­poir où reprennent toute leur impor­tance l'être aimé avec qui on par­tage ses jours, l'enfance qui est tou­jours là, l'obstination à vivre…  Si le sou­ve­nir est "un buis­son de lèvres et d'épines", il n'est pas moins invi­ta­tion à pro­fi­ter de la pré­sence de l'autre. Et la poé­sie sert alors à nom­mer l'essentiel.

    Mais demeure cette ques­tion qu'on se pose, le recueil refer­mé, pour­quoi faut-il que l'on sache enfin tout cela au prix du mal­heur et alors qu'il reste par­fois si peu à vivre ?

 

X