jean-Marc Barrier, Poèmes

Par |2021-11-06T10:26:30+01:00 6 novembre 2021|Catégories : Jean-Marc Barrier, Poèmes|

 

Amer      d’une sève sans sillon
pre­mier mot      sang 
sans racine dans le monde évanoui

 sans corps encore le son
lui fibre     lui nœud     ais­selle ligneuse
et moi corps per­du     verbe flot­té

 pre­mier mot vers

 archet au cœur du tronc
agrafe muette

mot pre­mier     clos     vert
plus lourd que l’air
artic­ule      l’anatomique folie
d’un pos­si­ble amer     ten­dre

 

 

∗∗∗

 

J’étais l’aile du corbeau
j’étais l’accident

là où le rocher imite le rocher
qui imite le silence
je pen­chais dans les brumes

antérieur pour toujours 
essoré debout 
j’attends encore l’aiguille du jour
les démen­tis du lac

le froid ment
même la fron­tière est chaude
et je tiens sur l’eau
et je tiens sur l’air
et le temps revient
        rien ne renonce

je serai rouge    rouge encore
je soulèverai ma robe
et la rive sera mienne.

 

∗∗∗

 

Tourne en arbre torse 
tourne noir    ces lentes mémoires
en brûlis philosophe 
vis la cadence du passage
sens des pluies la corde oblique
le silence aux yeux noirs
arbre bercé     recousu d’amour
dans cette pluie de l’être   
scar­i­fié     ten­dre  goutte à goutte
sois céruse claire
une main vers le bleu
du bois noir à la pousse torse
égare ce grain de blanc coton
où s’étire muet le
corps de l’amant brûlé.

 

∗∗∗

 

Osti­na­to

dans l’eau veloutée des bois
le désir dans sa ruine
grogne      hume l’absence

flèche de soi dans les paumes
cette ouïe mobile
s’amourache d’une nuit noyée
pleure sa joie sombre 
per­due dans les irrévocables

il trou­vera les élé­gies fauves
la fleur sonore du gésir
cadence qui sonde parmi
les débris de frairies nocturnes

errance cori­ace devant

et les scories du mort-bois
le coursent entre tête et sexe.

 

 

∗∗∗

 

Vous trou­verez mes sandales
et il n’y aura pas de volcan

J’ai quit­té le temps de la nuit   son épais­seur
je bouge et c’est un grand ciel décomposé
où le vouloir s’échappe
au fond     dessus dedans   
il est ques­tion de lumière     de vent léger

sur ce lieu de rien      cet instant de pente
je goûte la pos­si­bil­ité d’un déséquilibre
j’habite les branch­es et l’envers des feuilles

ce temps de rêve et de chute      il est à toi
ce temps exact tu le respires
il pulse dans un cœur que tu n’entends plus
tu tombes      peut-être

tu le sais tu ne sais rien
sinon qu’un geste t’attend    entre deux phrases
un pied un mot que tu pos­es te redresse

déjà je penche.

Paru dans la revue Décharge.

 

 

∗∗∗

 

Goutte à goutte longtemps
ce qui s’ouvre
dans la fondamentale

de source en larme
et s’éloigne la poésie des ruines

être élar­gi
être élar­gi et toucher
le par­don à mains nues

vacance des mains sous l’œil
voix proche
oiseau de nuit espace autour

le soli­taire dépli.

 

Présentation de l’auteur

Jean-Marc Barrier

Jean-Marc Bar­ri­er a 68 ans, il vit dans les mon­tagnes de l’Hérault, où il se con­sacre à l’écriture, au dessin et à la pho­togra­phie. Il vit ain­si un com­mence­ment, comme dans ses années de jeune homme où, diplômé des Beaux-Arts, il se des­ti­nait à la pein­ture. Il ani­me un ate­lier d’écriture men­su­el, La table d’écriture. Il co-ani­me une émis­sion men­su­elle Les Arpen­teurs poé­tiques sur Radio Pays d’Hérault.
Aupar­a­vant graphiste indépen­dant et enseignant en école d’art, il a réal­isé de nom­breuses cou­ver­tures de livres (édi­tions Haz­an, La Mar­tinière, Chène) et tra­vail­lé pour des musées, orchestres, com­pag­nies de théâtre, fes­ti­vals et médiathèques. Grand marcheur, amoureux des mon­tagnes et des vastes espaces proches des orig­ines, il pré­pare actuelle­ment une expo­si­tion de pho­togra­phies et textes autour du voy­age comme expéri­ence poé­tique. Cer­tains de ses poèmes ont été traduits en ital­ien, en anglais, en roumain, en croate et en russe.

livres

Tombe la parole | Poème sur des pho­togra­phies de Nicole Schmitt, 2010, édi­tions Eole.

La Tra­ver­sée | Poème et pho­togra­phies, édi­tions Les Cents Regards, Mont­pel­li­er, 2011

West­ern | Poème, avec une pein­ture de André Aragon, La voix du poème, 2014

Vir­ga | poèmes et encres, édi­tions Les Cents Regards, Mont­pel­li­er, 2018 puis Phloème, 2021

Ailleurs debout | textes et pho­togra­phies, édi­tions Phloème, 2019

Noir estran | poèmes, pein­tures de Géry Lamarre, la tête à l’envers, col­lec­tion fibre.s, 2021

La rue infinie | textes et pho­togra­phies, édi­tions Phloème, 2021

 

livres en tant qu’illustrateur

Feuilles | poème de Brigitte Mar­mol, encre de Jean-Marc Bar­ri­er, la voix du poème 2014

Come Thief, Viens, voleur | poèmes de Jane Hir­sh­field, édi­tions Phloème, 2018

L’Hi­ron­delle |texte d’Is­abelle Alen­tour, édi­tions L’ail des ours, 2021

 

en revues (sélection)

Une par­tie de Ailleurs debout, traduite en croate, a paru dans la revue lit­téraire Tema, Zagreb en févri­er 2020.

Poèmes parus dans Voz­doukh tchist(L’air est pur), antholo­gie en français et russe, 2018 et en russe unique­ment dans le livre Anthol­o­gy of Con­tem­po­rary Ural Poetry.

Nom­breux poèmes pub­liés dans la revue La main mil­lé­naire n° 6 à 18, Lunel, 2011–2018.

2 poèmes parus dans Entre-temps, frag­ments inex­is­tants, antholo­gie,et 2 autres dans Les voi(e)x du pos­si­ble, encres de JM Bar­ri­er, édi­tionsLignes d’Horizons, 2018–2019

Poème paru dans Un rêve, antholo­gie, édi­tions de l’Aigrette, 2019.

Poèmes parus dans la revue Décharge, 2020 et 2021.

Prix du poème au Salon Bigouden du livre 2108, Le Triskell Pont l’Abbé.

 

expositions récentes

Ailleurs debout’ expo­si­tion de textes et pho­togra­phies à la médiathèqueAndré-Mal­raux de Béziers, 2019–2020 ; puis à la médiathèque du Grand Nar­bonne en févri­er-mars 2020, et dans celle d’Uzès en hiv­er 2021.

avec Cio­ran’ expo­si­tion d’en­cres brodées et lames-poèmes à Sibiu (Roumanie) au Musée d’art con­tem­po­rain, août 2021.

les pluies intérieures’ expo­si­tion d’encres brodées à Pézenas en mars-avril 2021.

la rue infinie’expo­si­tion de textes et pho­togra­phies à la librairie L’an­nexe à Malaucène jusqu’en jan­vi­er 2022, puis à Pézenas en avril 2022

 

concert poétique, cd

Luiza, Luiza ! con­cert poé­tique avec Pierre Diaz, sax­o­phones, clar­inette basse et elec­tro | poèmes de Luiza Neto Jorge. cd disponible.

 

sites

http://www.jeanmarcbarrier.fr

http://www.flickr.com/photos/autre_rive

http://www.rphfm.org/tous-les-pro­­grammes/les-arpen­­teurs-poetiques/

face­book : Jean-marc Bar­ri­er et Poem-Jean-Marc Barrier

insta­gram : barrierjeanmarc

 

Poèmes choi­sis

Autres lec­tures

Jean-Marc Barrier, l’autre versant de la montagne

Jean-Marc Bar­ri­er est un artiste dis­cret, mais son engage­ment est entier et  puis­sant comme la mon­tagne qu’il con­tem­ple tous les jours depuis sa fenêtre. Poète, graphiste, pho­tographe, il ani­me un ate­lier d’écriture, La […]

La rue infinie : entretien avec Jean-Marc Barrier

Maintes fois dif­férée – le fes­ti­val Voix Vives est lieu de mul­ti­ples ren­con­tres et dis­trac­tions – l’entretien souhaité avec Jean-Marc Bar­ri­er aura finale­ment lieu dans l’ombre fraîche de La Mai­son Verte, en lisière […]

Aller en haut