> Frédéric Tison, Le jardin de regards

Frédéric Tison, Le jardin de regards

2018-02-01T22:10:57+00:00

 

Telle d’Écho la pen­sée splen­dide
De perdre à la fin Narcisse dans l’Eau
Je sais ce jar­din où je me sème.

Si je brise ce jour la jeune image
Dans l’arbre – aux miroirs de moi-même
Reflétés dans le feuillage – et me devance

Souriant ! désen­la­cé des branches
… Où je me vois encore – tra­ver­sé d’oiseaux lents.

Et m’allonger au jar­din blanc – d’arbres encore
Comme de plus lentes fleurs – me délivre, encore

La geste des jours où me rêve déjà
Le calme vieillard en son jar­din de regards.

 

 

Poème extrait du livre Les Ailes basses (Librairie-Galerie Racine, 2010)

Présentation de l’auteur

Frédéric Tison

Frédéric Tison, né en 1972 à Tarbes, dans les Hautes-Pyrénées, vit et tra­vaille à Paris, au milieu de livres. Il est l’auteur d’une dizaine de livres de contes et de poé­sie, dont Anuho (Les Quatre Livres) (Larbaud et Cie, 2005), Les Ailes basses (Librairie-Galerie Racine, 2010), Les Effigies (Librairie-Galerie Racine, 2013). Quelques uns de ses textes ont paru dans la revue de poé­sie Les Hommes sans Épaules. En 2013, il col­la­bore avec le peintre et gra­veur Renaud Allirand pour un livre d’artiste, Une autre ville, pré­sen­té au Cabinet d’arts gra­phiques du musée des beaux-arts d’Orléans. Il est éga­le­ment l’éditeur de textes rares et oubliés des XIIIe, XVe et XVIe siècles (Jehan Renart, Charles d’Orléans, Maurice Scève, Étienne Dolet…). Il publie encore, en tant que pho­to­graphe ama­teur, ses propres albums de pho­to­gra­phies, et pra­tique l’aquarelle et l’encre de Chine.

Son blogue : http://​les​let​tres​blanches​.hau​tet​fort​.com/

 

Frédéric Tison
X