Perle Vallens, Journey, extraits

Par |2022-03-06T08:15:51+01:00 1 mars 2022|Catégories : Perle Vallens, Poèmes|

La marche fauche dans les hautes herbes 
couche le vert dans l’ocre des terres 
chas­se le plus petit vivant hors de

La coupe franche en tra­vers du chemin 
ce sem­blant de cru­auté à sauter sur le vif 

Abat­tre les épis d’un trait 
tranch­er à la lame de la semelle 
une armée de stellaires
écras­er tout sur son passage 

L’arène est verte et la vie y saigne aussi 

 

***

 

Le ciel en roue libre
éter­nel nomade 
court sans souffle
sans transpiration 
sauf la masse en suspension 
des nuages gorgés de leur eau
que rien n’a décidé de crever

Le ciel va visiblement
sans précipitation
con­dense l’air 
comme poing refermé
repousse dans un courant 
ver­ti­cal l’art 
de laiss­er pass­er le temps

 

***

 

Le vis­age s’en va seul sans le corps 
resté immobile 

L’œil par­court bien plus qu’un paysage 
Un pas­sage à gué de la lumière 
entre l’in­térieur et l’in­ten­sité du monde 

***

 

La lumière a déplacé le paysage
Tout se trou­ve groupé
au pre­mier plan
Tout s’en­tasse à la vue
Plus rien n’a quoi que ce soit de sensé
On serait en droit de s’interroger

Au fond de la mare il y a des yeux qui posent des questions 
aux­quelles je n’ai pas de réponse

 

***

 

Mou­ve­ments lents 
de tissu 
d’essuie-glace 
sur le ciel 
sans paroi vitrée 
pour appuyer

Le geste se perd
dans l’intempérie 
dans l’in­tem­porelle poursuite 
du bleu

 

 

Présentation de l’auteur

Perle Vallens

Au cœur d’une Provence d’adoption, Per­le Val­lens écrit et pho­togra­phie. La poésie se tisse de mots et d’images, les uns nour­ris­sant les autres. Ecrire c’est explor­er l’intime et le monde, porter sa voix pour toucher. 
Il y a l’idée d’une sen­si­bil­ité poé­tique, d’é­mo­tions qui se nichent dans des réc­its (textes courts, nou­velles), et des poèmes, pub­liés en revues lit­téraires (Revue Dis­so­nances, L’Air de rien, Miroir, Le Ven­tre et l’Oreille, Réso­nances, Revue Méninge, l’Ampoule, Lichen, Revue Métèque, Revue Cabaret…) et ouvrages col­lec­tifs (édi­tions de l’Aigrette, édi­tions des Embruns, édi­tions Pourquoi viens-tu si tard, Osez de la Musar­dine).
Lau­réate du Prix de la Nou­velle Ero­tique 2021, organ­isé par les Avo­cats du Dia­ble en parte­nar­i­at avec les édi­tions Au dia­ble vau­vert, avec la nou­velle Touch­er à la hache qui sera pub­liée à l’automne 2021. 
Per­le Val­lens vient égale­ment de pub­li­er un petit livre de pho­togra­phie dédié à l’en­fance chez Jacques Fla­ment Edi­tions, Pour que jeunesse se passe.

Autres lec­tures

Aller en haut