Accueil> Robert Notenboom, Les Chemins du Silence

Robert Notenboom, Les Chemins du Silence

2019-07-06T10:03:26+02:00

Allô, c’est toi ?

Allô, c’est toi?
Elle répond ; “je sors”
La voix un peu hau­taine d’une dame en tailleur
J’ai reposé le com­biné, je l’imagine
Clefs à la main
Prête à partir
Sur la tempe une touche de Dior
Elle sort
Où va-t-elle? Des amis? Un spectacle?
A la ren­con­tre de l’âme soeur?
Par la fenêtre, je regarde la mer
Au loin… si loin
Les mul­ti­ples lumières du continent
Autant de vies

 

 

Je suis né de l’hiver

Je suis né de l’hiver
Au bleu d’aubes glaciales
Aux aurores de feu.

Il fut bien long le jour
Tombant, me relevant
Je menai le combat.

Qu’im­porte ce qu’il fut -
Le présent, l’avenir 
Dis­parais­sent déjà

Vienne vite la nuit
Et me rende endormi
Au néant primordial.

 

 

Poète, vraiment

Poète
Vrai­ment, ça devient trop difficile
Alors bien­tôt je me tairai
Je dés­ap­prendrai les mots
Mes let­tres défor­mées devien­dront signes
A peine esquissés
Et je m’en­fer­merai dans mon silence
Seul, sans valise, en plein vent
Comme sur un quai de gare en attente de rien

Les mains et l’âme nus

tirés de Le Temps d’un sein nu,  Entre deux chemis­es, édi­tions du Puits de Roulle

 

Longtemps, j’ai écrit

Longtemps, j’ai écrit pour exprimer le meilleur de moi-même
et peut-être en suis-je venu à m’idéalis­er un peu.

Main­tenant, il va fal­loir que je m’évertue à devenir digne de ce que j’avais fini par penser être et que je ne suis pas tout à fait.

 

 

Read out my words

Read out my words
Not too loud
Just a whisper
Then read them over
Until rav­en­ous ravens appear
And clear your souls of sat­ed thoughts

Back to nought.

Lis mes paroles, bien
Pas trop fort
Juste un murmure
Puis relis-les
Jusqu’à ce qu’ap­pa­rais­sent des cor­beaux affamés
Et vident nos âmes de vos pen­sées rassasiées


Jusqu’au néant

 

Von Baum gefallen

Von Baum gefall­en, buntes Blatt
Du fliegst, Du glaub­st dich Schmetterling
Weist Du dich schon tot ?

Tombée de l’ar­bre, feuille multicolore
Tu voles, tu te crois papillon
Te sais-tu déjà morte?

 

 

Questo passeggio tranquillo

Questo passeg­gio tranquillo
E questo pae­sag­gion mutolo
Pacato

Equi­lib­rio di gri­di, risate
E di una paro­la strozzata
Beffata

Cette prom­e­nade tranquille
Et ce paysage silencieux
En paix


Équili­bre de cris, de rires
Et d’une parole étouffée
Bafouée

Présentation de l’auteur

Robert Notenboom

Robert Wal­ter Noten­boom, né en 1931 à Paris d’une mère alle­mande et d’un père néer­landais, fut élevé dans la langue alle­mande par une « Fraülein » alle­mande qui dut quit­ter la France à la déc­la­ra­tion de guerre en 1939.

Il ne par­la donc bien français qu’à par­tir de 1939 et vécut une enfance dif­fi­cile et soli­taire. Ce n’est qu’à l’âge de 21 ans qu’il opta pour la nation­al­ité française. Il n’eut donc pas la pos­si­bil­ité de faire après son Bac les études qui l’auraient con­duit au pro­fes­so­rat de let­tres et dut se con­tenter du Droit et d’une Ecole de Com­merce, tout en se pas­sion­nant pour la lin­guis­tique et l’étude des langues anci­ennes et modernes.

 

 

 

 

 

Robert Notenboom

Tout au long de sa vie de cadre de sociétés multi­na­tionales, facil­itée par la con­nais­sance de plusieurs langues vivantes, il écriv­it de nom­breuses poésies sans jamais songer à les pub­li­er. Ce n’est qu’en 2007, après une très grave mal­adie dont il réus­sit à se sor­tir au prix de grandes souf­frances, qu’il s’y réso­lut. Ain­si parurent aux édi­tions LGR Racine à Paris 6ème, « Du silence à l’éveil » en 2009, l’année suiv­ante « Il n’y a pas d’hiver », puis aux édi­tions du Puits de Roulle à Nîmes, »A l’embaumée des fleurs » en 2011 et « Ulti­ma Ver­ba », une vie de poésie » en 2013 dont il pen­sait, en rai­son de la dégra­da­tion de sa san­té qu’il s’agirait de son dernier recueil de poésies. Ce ne fut pas le cas, puisque l’année suiv­ante, il pub­lia « Les chemins du silence ». Il pub­lia égale­ment un essai, « Langue Française et Poésie » en 2012 aux édi­tions du Puits de Roulle, ver­ba­tim d’une con­férence qu’il fit à plusieurs repris­es dans le but de faire part de son amour du français et de ses par­tic­u­lar­ités qui en font, selon lui, le vecteur idéal de l’expression poé­tique. Il pub­lia égale­ment «  Fables et Con­tre­fa­bles » en 2010 aux édi­tions AGC de Groix, avec des illus­tra­tions de Paul Crimet.

En 2014, aux édi­tions du Puits de Roulle, « Les Chemins du Silence » rassem­blèrent les prin­ci­pales poésies de ses deux pre­miers recueils (épuisés) aug­men­tées de poésies nou­velles, puis en 2015, il pub­lia un ouvrage en prose, auto­bi­ographique, « FLASHES sur une vie sans impor­tance » aug­men­té d’une réédi­tion des « Fables et Con­tre-fables » illus­trées par Annie Deveaux-Berthelot.
En 2016, Il pub­lia « LE TEMPS D’UN SEIN NU », le titre étant un hom­mage à Paul Valéry qui dans son ado­les­cence, con­duisit Robert Noten­boom à la poésie. Ce dernier recueil, dans un souci d’universalité, com­prend des poésies en français, en anglais, en alle­mand et en italien.

« LES DIALOGUES DE BEOTIE », en recherche d’éditeur, sont une série de 29 petits dia­logues philosophiques. S’y trou­vent explic­itées les con­cep­tions philosophiques de Robert Noten­boom telles qu’elles s’élaborèrent dans sa poésie au fil des ans, tous dans un style dont la sim­plic­ité est celle à laque­lle on arrive mal­gré soi, comme l’écrivit Con­stan­tion Brân­cusi en s’approchant du sens réel des choses

BIBLIOGRAPHIE   

LIVRES PUBLIES (à compte d’éditeur)

  • Du silence à l’éveil  (recueil de poésies), à la librairie LGR Racine, 2009 ;
  • Il n’y a pas d’hiver, (recueil de poésies) à la librairie LGR Racine, 2010 ;
  • Fables et Con­tre-Fables, (recueil de fables), aux édi­tions A.G.C. à Groix, 2010 ;
  • A l’embaumée des fleurs en 2011 aux Édi­tions du Puits de Roulle puis en 2014, réédi­tion chez le même édi­teur avec quelques modifications.
  • Langue Française et Poésie en 2012 aux Édi­tions du Puits de Roulle (essai de poé­tique et lin­guis­tique). En 2015, réédi­tion chez le même édi­teur en for­mat « poche ».
  • ULTIMA VERBA, une vie de poésie (recueil de poésies),  avec des illus­tra­tions d’Annie Deveaux Berth­elot, Édi­tions du Puits de Roulle, en 2013 ;
  • Les Chemins du Silence,  (recueil de poésies) aux Édi­tions du Puits de Roulle, 2014 ;
  • FLASHES sur une vie sans impor­tance,  (textes en prose), aux Édi­tions du Puits de Roulle, 2015 ;
  • LE TEMPS D’UN SEIN NU entre deux chemis­es, (poésies en français, anglais et alle­mand) avec des poésies d’Annie Deveaux Berth­elot et de Kuru­mi Robatô, Édi­tions du Puits de Roulle, 2016 ;
  • Dia­logues de Béotie (petits dia­logues philosophiques), Belladone-Éditions

PARTICIPATIONS A DES ANTHOLOGIES OU OUVRAGES COLLECTIFS

  • Antholo­gie Flammes Vive, 2009
  • LE CHANT DES LARMES, Edi­tions Lire et Méditer (Le Cap Edi­tions), 2010
  • Ecrire, c’est vivre et pein­dre c’est aimer à nou­veau, Edi­tions du Pont de l’Europe, 2014

PRÉFACES OU POSTFACES

  • Pré­face –  Les petites pièces rap­portées,  d’Eve de Laudec chez CHUM édi­tions, 2014
  • Post­face – Au car­refour des par­fums d’Aïcha Alligui, édi­tions MAYARA, Tunis, 2014
image_pdfimage_print
Aller en haut