> Roselyne Sibille, L’ombre est une ligne de crête

Roselyne Sibille, L’ombre est une ligne de crête

Par | 2017-12-29T23:59:24+00:00 20 septembre 2014|Catégories : Poèmes, Roselyne Sibille|Mots-clés : |

L’ombre est une ligne de crête
fis­su­rée de lave et d’impossible

Elle griffe son appui illi­sible sur le ciel écor­ché

Pour ache­mi­ner le noir
         – sa par­ti­tion ver­ti­cale –
un pont cra­que­lé enroule écailles et copeaux

L’autre moi­tié de l’ombre est gra­nu­lée de neige bleue

Dans ce livre de cendres
aucune paral­lèle n’attend le res­sac

Tu sais le gouffre der­rière l’œilleton
      sus­pends ta signa­ture
      au lise­ré des lèvres de l’ombre

 

The sha­dow is a rid­ge­line
splin­te­red by lava and impos­si­bi­li­ty

It scores its ille­gible brace on the gra­zed sky

To trans­port dark­ness
          – its ver­ti­cal screen –
a splin­te­red bridge reels in shells and sha­vings

The other half of the sha­dow is grai­ned with blue snow

In this book of ashes
no meri­dians await the surf

You know the chasm behind the pee­phole
         Dangle your signa­ture
         to the edges of the sha­dows’ lips

Traduction Karthika Naïr

Présentation de l’auteur

Roselyne Sibille

Roselyne Sibille est née en 1953 en pro­vence  elle vit. Géographe de for­ma­tion, biblio­thé­caire. Elle est écri­vain de voyages et poète

Elle co-crée avec de nom­breux artistes, fait des lec­tures musi­cales et par­ti­cipe à des expo­si­tions.
Ses poèmes ont été tra­duits en anglais, alle­mand, espa­gnol, ita­lien, tchèque, écos­sais, et en quatre langues de l’Inde (hin­di, ben­ga­li, tamil, mani­pu­ri).

Bibliographie

  • Au chant des trans­pa­rences – Lavis de BANG Hai Ja  – Éd. Voix d’encre – 2001
  • Éclats de Corée  in Anthologie Triages – Éd. Tarabuste – 2002
  • Versants – Préface Jamel Eddine BENCHEIKH  – Éd. Théétète – 2005
  • Préludes, fugues et sym­pho­nie – Ed. Rapport d’étape – 2006
  • Tournoiements – Éd. Champ social – 2007
  • Un sou­rire de soleil – Photos Hélène SIMMEN – Trad. Masami UMEDA – Edition japo­naise bilingue – 2007
  • Par la porte du silence – Peintures BANG Hai Ja – Trad. Michael FINEBERG /​​ MOON Young-Houn – Edition coréenne tri­lingue – 2009
  • Lumière frois­sée – Encres Liliane-Ève BRENDEL – Éd. Voix d’encre – 2010
  • Implore la lumière, pein­tures de Sylvie Deparis, Éditions SD – 2011
  • L’appel muet, Éditions La Porte – 2012
Roselyne Sibille

Publications en revue

  • 1998 – Éclats de Corée – Revue Culture coréenne49 et 50
  • 2003 – Trois jours d’avant-printemps au temple des sept Bouddhas – Revue Culture coréenne n°64
  • 2010 – in Anthologie poé­tique « Terres de femmes »
  • 2010Calmes aven­tures au Pays du Matin Calme – Revue Culture coréenne n°80
  • 2011 – Les points car­di­naux du temps – Revue Terre à ciel
  • 2011L’Ombre-monde – extraits (tra­duc­tions en anglais) – Revue Pratilipi
  • 2011 – Les mar­chés de Corée : un pré­sent mul­tiple – Revue Culture coréenne n°84
  • 2012 – L’Ombre-monde – extraits (tra­duc­tions en anglais) – Revue Asymptote
  • 2012 – Entre sable et ciel – Revue Qantara n°85 (Institut du monde arabe – Paris)
X