Accueil> Sonia Elvireanu, Clarté intérieure et autre poèmes

Sonia Elvireanu, Clarté intérieure et autre poèmes

Par |2019-09-06T19:09:41+02:00 6 septembre 2019|Catégories : Poèmes, Sonia Elvireanu|

Clarté inté­rieure

 

La mer,
seule
au bout du ciel

écrou­lé en nous
comme  une pluie
lim­pide de l’été,

sous le clair de lune,
elle hume l’encens
et la myrrhe en nous.

 

Tant de com­men­ce­ments

 

Au-delà de tout
ce que l’on sait
ou que l’on ne connaît pas
c’est le com­men­ce­ment,

le mys­tère
qui vient vers nous
embrouillé
d’étranges émois,

le temps
qui fait fré­mir
les mondes vierges
en nous,

l’éternité
avec son cor­tège
de vies
oubliées,

leur envie
de naître,
de vivre
en nous,

nos mondes,
le mys­tère de tant de
com­men­ce­ments enter­rés
par le temps.

 

 

Psaume

 

Le mur­mure dou­lou­reux de la terre,
racine pri­mor­diale,

la sève fait mon­ter du tré­fonds
les eaux souf­frantes en moi,

silence illu­mi­né,
mur­mure divin,

le ruis­sel­le­ment de la vie
sur la rive blanche de lumière,

le silence de la terre,
le chant de la lumière :

psaume de l’illumination.

 

Le souffle du ciel

 

La lumière blanche
du ciel ruis­se­lait

dans les pierres
elle s’enfonçait

comme les eaux
dans leur lit elle susu­rait

et le rêve
s’éveillait

du som­meil
de la terre.

 

 

 

Présentation de l’auteur

Sonia Elvireanu

Sonia Elvireanu. Poète, roman­cière, cri­tique lit­té­raire, essayiste, tra­duc­trice, membre de l’Union des écri­vains rou­mains. Études : Université Babeş-Bolyai de Cluj-Napoca, Faculté de lettres. Doctorat en phi­lo­lo­gie avec une thèse sur l’exil. Professeur de fran­çais asso­cié à l’Université tech­nique de Cluj-Napoca, Roumanie. Membre du Centre de recherche de l’imaginaire « Speculum » et du Centre de recherches phi­lo­lo­giques pour le dia­logue mul­ti­cul­tu­rel, Université « 1 Decembrie 1918 », Alba Iulia, ani­ma­trice cultu­relle dans l’association fran­­co-rou­­maine AMI, membre de la Fédération inter­na­tio­nale des pro­fes­seurs de fran­çais (FIPF), fon­da­trice du cénacle lit­té­raire « Jacques Prévert » d’Alba Iulia.

Oeuvre : Le silence d’entre les neiges, Paris, l’Harmattan, 2018 ; Ion Vinea, Cent et une poé­sies, Bucureşti, Editura Academiei Române,2018 ; Au fil d’Ariane, Iaşi, Ars Longa,2017 ; Umbrele cur­cu­beu­lui/​​ Lesombres de l’arc-en-ciel, Iaşi, Ars Longa, 2016 ;Printre pri­vi­ri de nuferi/​​ Àtra­vers des regards de nénu­phars, Bucureşti, eLiteratura, 2015 ; Métamorphose,Iaşi, Ars Longa, 2015 ; Rodica Braga : la repré­sen­ta­tion de l’intériorité,Bucureşti, eLiteratura, 2015 ;Între Răsărit şi Apus/​​ Entre le Lever et le Coucher, Iaşi, Ars Longa, 2014 ; Le visage sombre de Ianus, Iaşi, Tipo Moldova,2013 ; Singurătatea irisului/​​ La soli­tude de l’iris, Sibiu, Imago,2013 ; Gabriel Pleşea, Une pers­pec­tive sur l’exilrou­main, Sibiu, Imago, 2012 ; Dincolo de lacri­mi/​​ Au-delà des larmes, Sibiu, Imago,2011 ;Le retour de l’exildans le roman « L’Ignorance » de Milan Kundera (2011), À l’ombre des mots, Sibiu, Imago,2011 ; Temps pour deux, Alba Iulia, Gens latina,2010 .

Traductions : Marian Drăghici, lumière, dou­ce­ment, Paris, l’Harmattan, 2018 ; José Maria Paz Gago, Manuel pour séduire les prin­cesses, Scopje, Poetiki, 2010 ; Michel Ducobu, Siège sage. Quatrains pour la méditation/​​ Loc calm. Catrene pen­tru medi­taţie, Iaşi, Ars Longa, 2015 ; Denis Emorine, De toute éternité/​​ Dintotdeauna, Iaşi, Ars Longa,2015.

Prix :  Prix de poé­sie « Aron Cotruş, Les ombres de l’arc-en-ciel(2017); Prix de tra­duc­tion, Denis Emorine, De toute éter­ni­té (2016) ; Prix « Le voya­geur », début en roman Métamorphose(2015) ; Prix d’essais : Rodica Braga : la repré­sen­ta­tion de l’intériorité (2016),Le visage sombre de Janus (2014); Prix de cri­tique lit­té­raire, À l’ombre des mots (2012) ; Premier Prix de tra­duc­tion au Festival inter­na­tio­nal « L. Blaga », Sebeş, 2008 ; Premier Prix de lit­té­ra­ture com­pa­rée au concours « La Belgique romane », Bruxelles, 2006 ;  IV-e place au concours de prose « Le Tour du monde en 80 textes », Paris, 2004.

En antho­lo­gies : Liens et entre­lacs. Poètes du monde, Wroclaw, 2018 ; O limbă, un neam,Târgovişte, 2018 ; Giovanni Dotoli, Encarnación  Medina Arjona, Mario Selvaggio, Entre ciel et terre, L’olivier en vers. Anthologie poé­tique, Roma, Edizioni Universitarie Romani, 2017 ; Le prin­temps des méta­phores,Galaţi, Editura InfoRapArt, 2015 ;Les Anthologies de la revue Seul. Poésie,Târgovişte, Ed. Singur, 2014 ;Les Anthologies de la revue Seul. Prose,Târgovişte, Ed. Singur, 2014;Laurenţiu Bădicioiu, Romeo et Juliette  àMizil. Anthologie de poé­sie et d’épigramme, Bucureşti, RBA Media,2012 ;J’écris. Anthologie de vers, Alba Iulia, Gens lati­na, 2010.

En volumes col­lec­tifs des col­loques inter­na­tio­naux (sélec­tion): 

Le retour à Ithaque dans la lit­té­ra­ture de l’exil, Annales Universitatis Apulensis , Series Philologica, 18, tom 2, 2017. Vintilă Horia, Un pen­seur pour le troi­sième mil­lé­naire (coord. Georgeta Orian, Pompiliu Crăciunescu, Eiko, 2017); Incursions dans l’imaginaire. Imaginaire, iden­ti­té et alté­ri­té en lit­té­ra­ture, vol. 8, Alba Iulia, Editura Aeternitas, 2017 ;Incursions dans l’imaginaire. Approches de la pers­pec­tive de la lit­té­ra­ture com­pa­rée, vol. 7, Alba Iulia, Editura Aeternitas, 2016 ; Incursions dans l’imaginaire. Mythe, musique, rituel. Mutations des noyaux nar­ra­tifs, vol. 6, Alba Iulia, 2015 ; Norman Manea, Loin et près, Târgu-Mureş, Editura Arhipelag XXI, 2014 ; Incursions dans l’imaginaire. Imaginaire et illu­sion. Cahiers de l’Echinox, vol.23, Cluj-Napoca, 2012 ; Études huma­nisteset pers­pec­tives inter­cul­tu­relles, Târgu Mureş, Editura Universităţii “Petru Maior”, 2011 ; Communiquer, Échanger, Collaborer en fran­çais dans l’espace médi­ter­ra­nien et bal­ka­nique,Athènes, Université d’Athènes, 2011 ; Incursions dans l’imaginaire. Du corps ima­gi­né au corps repré­sen­té, vol. IV, Alba Iulia, Editura Aeternitas, 2010 ;  Faire vivre les iden­ti­tés fran­co­phones. Actes du 12-e congrès mon­dial de la FIPF, Québec 2008, Krakow, Les presses de Zakład Graficzny Colonel s.c., 2009 ;  Proceeding The First International Conference on Linguistic and Intercultural Education, Alba Iulia, Editura Aeternitas, 2008 ; Le fran­çais, une langue qui fait la dif­fé­rence. Actes du pre­mier Congrès euro­péen de la FIPF, Vienne2006, Krakow, Les presses de Zakład Graficzny Colonel s.c., 2008 ; Évaluation alter­na­tive, Cluj-Napoca, Editura Dacia, 2005 ; Les méthodes de la pen­sée cri­tique, Cluj-Napoca, Editura Dacia, 2004. 

Essais, chro­niques, comm­men­taires cri­tiques, poèmes, prose dans les revues : Mondes fran­co­phones, Francopolis, Traversées, Concerto pour marées et silence, Tric-trac, Rupkatha, Dialogues et cultures, Théorie et Pratique, Nouvelle Approche du fran­çais, Viaţa româ­nească, România lite­rară, Luceafărul de dimi­neaţă, Convorbiri lite­rare, Vatra, Familia, Euphorion, Tribuna, Apostrof, Steaua, Verso, Caietele Echinox, Nord lite­rar, Argeş, Annales Universitatis Apulensis, Boema, Baaadul lite­rar, Gând româ­nesc, Pietrele Doamnei, Glasul, Claviaturi, Mistral, Messager.

En dic­tion­naires :

Ioan Holban(coord.), Dictionnaire des écri­vains rou­mains contem­po­rains, Iaşi, Tipo Moldova, 2016, vol. IV.

Irina Petraş, Écrivains de la Transylvanie. Dictionnaire cri­tique illus­tré, Cluj-Napoca, Editura Editura Eikon, Cluj-Napoca, 2014.

Dictionnairedes écri­vains de la filiale Alba-Hunedoara de l’Union des Écrivains de Roumanie, Sebeş, Editura Emma Books, 2016.

En Histoires de la lit­té­ra­ture rou­maine :

Une autre sorte d’histoire de la lit­té­ra­ture rou­maine contem­po­raine, Ed. Singur, Târgovişte, 2013.

Préfaces

Denis Emorine, La mort en berne, Genève, Editions  5 sens, 2017.

Denis Emorine, De toute éternité/​​ Dintotdeauna, Iaşi, Ars Longa, 2015.

Gheorghe Jurcă, La cap­ti­vi­té de la soli­tude, Cluj-Napoca, Grinta, 2014.

Postfaces

Marian Drăghici, lumière, dou­ce­ment. Traduction en fran­çais et pré­face de Sonia Elvireanu, Paris, Harmattan, 2018.

Rodica Chira, Ma mai­son en verre, Iaşi Ars Longa, 2018.

Aurel Pantea, Blanca. Traduction en fran­çais de Marcela Hădărig, Grinta, 2017.

Anca Sas, Momentom,Alba Iulia, Altip, 2017.

Avant-pro­­pos : Michel Ducobu, Siège sage. Quatrains pour la méditation/​​ Loc calm. Catrene pen­tru medi­taţie, Iaşi, Ars Longa, 2015

 

 

Autres lec­tures