Sonia Elvireanu, Clarté intérieure et autre poèmes

Par |2019-09-06T19:09:41+02:00 6 septembre 2019|Catégories : Poèmes, Sonia Elvireanu|

Clarté intérieure

 

La mer,
seule
au bout du ciel

écroulé en nous
comme  une pluie
limpi­de de l’été,

sous le clair de lune,
elle hume l’encens
et la myrrhe en nous.

 

Tant de commencements

 

Au-delà de tout
ce que l’on sait
ou que l’on ne con­naît pas
c’est le commencement,

le mys­tère
qui vient vers nous
embrouillé
d’étranges émois,

le temps
qui fait frémir
les mon­des vierges
en nous,

l’éternité
avec son cortège
de vies
oubliées,

leur envie
de naître,
de vivre
en nous,

nos mon­des,
le mys­tère de tant de
com­mence­ments enterrés
par le temps.

 

 

Psaume

 

Le mur­mure douloureux de la terre,
racine primordiale,

la sève fait mon­ter du tréfonds
les eaux souf­frantes en moi,

silence illu­miné,
mur­mure divin,

le ruis­selle­ment de la vie
sur la rive blanche de lumière,

le silence de la terre,
le chant de la lumière:

psaume de l’illumination.

 

Le souf­fle du ciel

 

La lumière blanche
du ciel ruisselait

dans les pierres
elle s’enfonçait

comme les eaux
dans leur lit elle susurait

et le rêve
s’éveillait

du som­meil
de la terre.

 

 

 

Présentation de l’auteur

Sonia Elvireanu

Sonia Elvire­anu. Poète, roman­cière, cri­tique lit­téraire, essay­iste, tra­duc­trice, mem­bre de l’Union des écrivains roumains. Études : Uni­ver­sité Babeş-Bolyai de Cluj-Napoca, Fac­ulté de let­tres. Doc­tor­at en philolo­gie avec une thèse sur l’exil. Pro­fesseur de français asso­cié à l’Université tech­nique de Cluj-Napoca, Roumanie. Mem­bre du Cen­tre de recherche de l’imaginaire « Specu­lum » et du Cen­tre de recherch­es philologiques pour le dia­logue mul­ti­cul­turel, Uni­ver­sité « 1 Decem­brie 1918 », Alba Iulia, ani­ma­trice cul­turelle dans l’association fran­­co-roumaine AMI, mem­bre de la Fédéra­tion inter­na­tionale des pro­fesseurs de français (FIPF), fon­da­trice du céna­cle lit­téraire « Jacques Prévert » d’Alba Iulia.

Oeu­vre : Le silence d’entre les neiges, Paris, l’Harmattan, 2018; Ion Vinea, Cent et une poésies, Bucureşti, Edi­tu­ra Acad­e­miei Române,2018 ; Au fil d’Ariane, Iaşi, Ars Longa,2017; Umbrele cur­cubeu­lui/ Lesombres de l’arc-en-ciel, Iaşi, Ars Lon­ga, 2016 ;Print­re priviri de nuferi/ Àtra­vers des regards de nénuphars, Bucureşti, eLit­er­atu­ra, 2015 ; Méta­mor­phose,Iaşi, Ars Lon­ga, 2015 ; Rod­i­ca Bra­ga: la représen­ta­tion de l’intériorité,Bucureşti, eLit­er­atu­ra, 2015 ;Între Răsărit şi Apus/ Entre le Lever et le Couch­er, Iaşi, Ars Lon­ga, 2014 ; Le vis­age som­bre de Ianus, Iaşi, Tipo Moldova,2013; Sin­gură­tatea irisului/ La soli­tude de l’iris, Sibiu, Imago,2013 ; Gabriel Pleşea, Une per­spec­tive sur l’exilroumain, Sibiu, Ima­go, 2012 ; Din­co­lo de lacri­mi/ Au-delà des larmes, Sibiu, Imago,2011 ;Le retour de l’exildans le roman « L’Ignorance » de Milan Kun­dera (2011), À l’ombre des mots, Sibiu, Imago,2011; Temps pour deux, Alba Iulia, Gens latina,2010 .

Tra­duc­tions: Mar­i­an Drăghi­ci, lumière, douce­ment, Paris, l’Harmattan, 2018 ; José Maria Paz Gago, Manuel pour séduire les princess­es, Scop­je, Poet­i­ki, 2010 ; Michel Ducobu, Siège sage. Qua­trains pour la méditation/ Loc calm. Catrene pen­tru medi­taţie, Iaşi, Ars Lon­ga, 2015 ; Denis Emorine, De toute éternité/ Din­tot­deau­na, Iaşi, Ars Longa,2015.

Prix:  Prix de poésie « Aron Cotruş, Les ombres de l’arc-en-ciel(2017); Prix de tra­duc­tion, Denis Emorine, De toute éter­nité (2016) ; Prix « Le voyageur », début en roman Méta­mor­phose(2015) ; Prix d’essais : Rod­i­ca Bra­ga: la représen­ta­tion de l’intériorité (2016),Le vis­age som­bre de Janus (2014); Prix de cri­tique lit­téraire, À l’ombre des mots (2012) ; Pre­mier Prix de tra­duc­tion au Fes­ti­val inter­na­tion­al « L. Bla­ga », Sebeş, 2008 ; Pre­mier Prix de lit­téra­ture com­parée au con­cours « La Bel­gique romane », Brux­elles, 2006 ;  IV‑e place au con­cours de prose « Le Tour du monde en 80 textes », Paris, 2004.

En antholo­gies: Liens et entrelacs. Poètes du monde, Wro­claw, 2018 ; O lim­bă, un neam,Târ­gov­işte, 2018 ; Gio­van­ni Dotoli, Encar­nación  Med­i­na Arjona, Mario Sel­vag­gio, Entre ciel et terre, L’olivier en vers. Antholo­gie poé­tique, Roma, Edi­zioni Uni­ver­si­tarie Romani, 2017; Le print­emps des métaphores,Galaţi, Edi­tu­ra InfoRa­pArt, 2015;Les Antholo­gies de la revue Seul. Poésie,Târ­gov­işte, Ed. Sin­gur, 2014;Les Antholo­gies de la revue Seul. Prose,Târ­gov­işte, Ed. Sin­gur, 2014;Laurenţiu Bădi­cioiu, Romeo et Juli­ette  àMizil. Antholo­gie de poésie et d’épigramme, Bucureşti, RBA Media,2012;J’écris. Antholo­gie de vers, Alba Iulia, Gens lati­na, 2010.

En vol­umes col­lec­tifs des col­lo­ques inter­na­tionaux (sélec­tion): 

Le retour à Ithaque dans la lit­téra­ture de l’exil, Annales Uni­ver­si­tatis Apu­len­sis , Series Philo­log­i­ca, 18, tom 2, 2017. Vin­tilă Horia, Un penseur pour le troisième mil­lé­naire (coord. Geor­ge­ta Ori­an, Pom­pil­iu Cră­ci­unes­cu, Eiko, 2017); Incur­sions dans l’imaginaire. Imag­i­naire, iden­tité et altérité en lit­téra­ture, vol. 8, Alba Iulia, Edi­tu­ra Aeter­ni­tas, 2017;Incur­sions dans l’imaginaire. Approches de la per­spec­tive de la lit­téra­ture com­parée, vol. 7, Alba Iulia, Edi­tu­ra Aeter­ni­tas, 2016; Incur­sions dans l’imaginaire. Mythe, musique, rit­uel. Muta­tions des noy­aux nar­rat­ifs, vol. 6, Alba Iulia, 2015; Nor­man Manea, Loin et près, Târ­gu-Mureş, Edi­tu­ra Arhi­pel­ag XXI, 2014; Incur­sions dans l’imaginaire. Imag­i­naire et illu­sion. Cahiers de l’Echinox, vol.23, Cluj-Napoca, 2012; Études human­isteset per­spec­tives inter­cul­turelles, Târ­gu Mureş, Edi­tu­ra Uni­ver­sităţii “Petru Maior”, 2011; Com­mu­ni­quer, Échang­er, Col­la­bor­er en français dans l’espace méditer­ranien et balka­nique,Athènes, Uni­ver­sité d’Athènes, 2011 ; Incur­sions dans l’imaginaire. Du corps imag­iné au corps représen­té, vol. IV, Alba Iulia, Edi­tu­ra Aeter­ni­tas, 2010;  Faire vivre les iden­tités fran­coph­o­nes. Actes du 12‑e con­grès mon­di­al de la FIPF, Québec 2008, Krakow, Les press­es de Zakład Graficzny Colonel s.c., 2009 ;  Pro­ceed­ing The First Inter­na­tion­al Con­fer­ence on Lin­guis­tic and Inter­cul­tur­al Edu­ca­tion, Alba Iulia, Edi­tu­ra Aeter­ni­tas, 2008; Le français, une langue qui fait la dif­férence. Actes du pre­mier Con­grès européen de la FIPF, Vienne2006, Krakow, Les press­es de Zakład Graficzny Colonel s.c., 2008; Éval­u­a­tion alter­na­tive, Cluj-Napoca, Edi­tu­ra Dacia, 2005; Les méth­odes de la pen­sée cri­tique, Cluj-Napoca, Edi­tu­ra Dacia, 2004. 

Essais, chroniques, com­m­men­taires cri­tiques, poèmes, prose dans les revues: Mon­des fran­coph­o­nes, Fran­copo­lis, Tra­versées, Concerto pour marées et silence, Tric-trac, Rup­katha, Dia­logues et cul­tures, Théorie et Pra­tique, Nou­velle Approche du français, Viaţa românească, Româ­nia lit­er­ară, Luceafărul de dimineaţă, Con­vor­biri lit­er­are, Vatra, Famil­ia, Euphori­on, Tri­buna, Apos­trof, Steaua, Ver­so, Cai­etele Echi­nox, Nord lit­er­ar, Argeş, Annales Uni­ver­si­tatis Apu­len­sis, Boe­ma, Baaadul lit­er­ar, Gând româ­nesc, Pietrele Doam­nei, Glasul, Clavia­turi, Mis­tral, Messager.

En dic­tio­n­naires :

Ioan Holban(coord.), Dic­tio­n­naire des écrivains roumains con­tem­po­rains, Iaşi, Tipo Moldo­va, 2016, vol. IV.

Iri­na Petraş, Écrivains de la Tran­syl­vanie. Dic­tio­n­naire cri­tique illus­tré, Cluj-Napoca, Edi­tu­ra Edi­tu­ra Eikon, Cluj-Napoca, 2014.

Dic­tio­n­nairedes écrivains de la fil­iale Alba-Hune­­doara de l’Union des Écrivains de Roumanie, Sebeş, Edi­tu­ra Emma Books, 2016.

En His­toires de la lit­téra­ture roumaine: 

Une autre sorte d’histoire de la lit­téra­ture roumaine con­tem­po­raine, Ed. Sin­gur, Târ­gov­işte, 2013.

Préfaces

Denis Emorine, La mort en berne, Genève, Edi­tions  5 sens, 2017.

Denis Emorine, De toute éternité/ Din­tot­deau­na, Iaşi, Ars Lon­ga, 2015.

Ghe­o­rghe Jur­că, La cap­tiv­ité de la soli­tude, Cluj-Napoca, Grin­ta, 2014.

Post­faces

Mar­i­an Drăghi­ci, lumière, douce­ment. Tra­duc­tion en français et pré­face de Sonia Elvire­anu, Paris, Har­mat­tan, 2018.

Rod­i­ca Chi­ra, Ma mai­son en verre, Iaşi Ars Lon­ga, 2018.

Aurel Pan­tea, Blan­ca. Tra­duc­tion en français de Marcela Hădărig, Grin­ta, 2017.

Anca Sas, Momen­tom,Alba Iulia, Altip, 2017.

Avant-pro­­pos: Michel Ducobu, Siège sage. Qua­trains pour la méditation/ Loc calm. Catrene pen­tru medi­taţie, Iaşi, Ars Lon­ga, 2015

 

 

Autres lec­tures

Aller en haut