> Bernard Perroy, Je me mets à genoux

Bernard Perroy, Je me mets à genoux

2018-01-04T00:05:45+00:00

 

à Matthieu Baumier

Je me mets à genoux
devant la brise légère
qui veut me réchauf­fer
de l’intérieur,

faire renaître de leurs cendres
ces mots que la dou­leur entrave,
ce cœur en moi
qui ne sait plus
recon­naître la flamme
ni les pro­messes du jour…

Brise légère,
apprends-moi
de tout ce que je par­cours,
cette sorte de joie qui ne s’en va pas.

Présentation de l’auteur

Bernard Perroy

Bernard Perroy est né en 1960. Depuis 1988, il pour­suit sa double voca­tion de poète et de frère consa­cré, et vit en Sologne. Bernard Perroy a publié une dizaine de recueils (Sac à mots, Al Manar, Petit Pavé, Ad Solem…) et des poèmes en revues (Arpa, Friches, 7 à dire, Les Cahiers du Sens…).

Bernard Perroy

Autres lec­tures

Bernard Perroy, La nuit comme le jour

C’est une belle col­lec­tion beige, dont peu à peu le ton s’affirme au sein des édi­tions du Nouvel Athanor. Une col­lec­tion qui réunit des poé­sies enga­gées en dedans de l’être. On l’avouera, Recours [...]

Contre le simulacre : réponses de Bernard PERROY

Il me semble que ''l'action'' de la poé­sie passe d'abord par un ''mode d'être''. La poé­sie oppose un ''mode d'être'' à tous les ''faire'' que la vie de la Cité et nos socié­tés occi­den­tales en par­ti­cu­lier nous pro­posent. Le poète est un ''récep­tif''...

X